A la uneActualité générale.Actualités

FAIT DU JOUR Allègre Les-Fumades, mariage du tourisme et de la santé

Entrée de la station thermale à Allègre-Les-Fumades. Photo DR/EB
Entrée de la station thermale à Allègre-Les-Fumades. Photo DR/EB

Réputée pour sa station thermale, la commune d'Allègre-les-Fumades accueille chaque année de nombreux curistes et touristes, venus d'une part pour les vertus des eaux sulfureuses, et d'autre part pour ses innombrables sites historiques.

Avec l'arrivée de l'hiver, le village est calme, tranquille. En pleine saison, 6000 touristes choisissent d'y faire un passage, soit pour une cure thermale, soit pour des vacances bien méritées à la campagne. Historiquement, Allègre et Les Fumades étaient deux communes bien distinctes. Mais, pour favoriser l'intérêt touristique local, les deux bourgades ont été réunies dans les années 1990. Allègre, connue pour son vieux château du Moyen-Âge et Les Fumades, synonymes de station thermale, ne font alors plus qu'un, et comme le dit si bien le proverbe, "l'union fait la force".

Fumades-les-Bains, site historique

Les vieux gardois connaissent la station depuis toujours et pourraient sans doute raconter son histoire. Une histoire qui aurait débuté avec les romains, avec la découverte suivie de l'exploitation de ces eaux sulfurisées réputées pour ses propriétés curatives. La légende raconte même que Jules César y serait venu pour traiter "sa petite gale". Après avoir été gérés par une société à capitaux anglais et allemands, les thermes ont ensuite été la propriété d'une famille, puis du Conseil général avant de passer dans les mains de la commune pour finalement appartenir aujourd'hui à la Sogatherm (Société gardoise de thermalisme). Chargées d'hydrogène sulfuré, les eaux sont utilisées pour soigner les affections de la peau ou des voies respiratoires. "Le souffre sèche la peau sans permettre aux bactéries de s'y développer" explique Jean-Marie Bonventre, le directeur de la Sogatherm. Ses vertus, l'eau les "récupère" dans les terrains qu'elle traverse, "gorgés d'oligo-éléments extrêmement précieux pour la santé". Aujourd'hui agréé par l'Académie nationale de médecine et l'Agence nationale de santé, l'eau thermale d'Allègre-Les-Fumades permet depuis peu de traiter les problèmes rhumatologiques, grâce à l'obtention récente d'un agrément. 3000 curistes y viennent chaque année, "avec une augmentation de 30% pour la saison 2013, sachant que sur trois semaines, une curiste va laisser environ 1500 € sur le territoire".

Le casino, l'un des seuls dans le département du Gard avec celui du Grau-du-roi. Photo DR/EB
Le casino, l'un des seuls dans le département du Gard avec celui du Grau-du-roi. Photo DR/EB

Le tourisme, une préoccupation forte

"Aujourd'hui, le tourisme est une préoccupation sur laquelle il faut fonder tous nos espoirs" glisse Xavier Borg, directeur de l'Office de tourisme. Dans une logique d'accueil des touristes et des curistes, la commune travaille actuellement sur un projet de construction d'un hôtel-restaurant composé d'une centaine de chambres, avec spa et thermes. "L'idée est de moderniser la station thermale pour qu'elle devienne une destination de tourisme à part entière" indique Xavier Borg. Et pour continuer d'attirer la population, de multiples activités sont proposés à travers notamment le centre de développement culturel "La Maison de l'eau", scène conventionnée avec la région Languedoc-Roussillon. Cet été, de nouvelles animations ont été mises en place par l'Office de tourisme à travers des visites guidées thématiques, des cours de yoga, des ateliers de dessin ou encore des randonnées pédestres accompagnées d'un guide. En pleine saison, un pot d'accueil permet aux vacanciers de rencontrer des producteurs locaux et de déguster des produits régionaux. "Nous essayons de mettre en avant l'ensemble des forces vives du territoire" souligne le directeur. Et de poursuivre : "Les touristes apprécient le côté sauvage du territoire et recherchent les avantages du milieu rural conciliés avec la vie moderne". Quoi qu'il en soit, une virée dans la cité thermale ne peut pas faire de mal...

Elodie BOSCHET

elodie.boschet@objectifgard.com

 

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité