A la uneActualité générale.ActualitésOAC AlèsSports Gard

FAIT DU JOUR. L’OAC : Et un, et deux, et trois…Zéro !

Les joueurs de l'OAC se sont imposés 3 à 0 face à Arles-Avignon. Photo DR/OAC
Les joueurs de l'OAC se sont imposés 3 à 0 face à Arles-Avignon. Photo DR/OAC

Un peu plus de 48 heures après la victoire écrasante de l'Olympique d'Alès en Cévennes face à Arles-Avignon, club professionnel de la Ligue 2, Jean-Marie Pasqualetti, l'entraîneur des alésiens, revient sur cet exploit pour Objectif Gard.

C'est sur un remarquable score de 3 à 0 que les alésiens ont éliminé Arles-Avignon ce samedi soir au stade Pibarot lors du septième tour de la coupe de France. Une belle revanche, une semaine après avoir perdu en CFA2 face à la réserve de cette même équipe. "Nous avons ensuite eu une remise en question rapide pour essayer de faire en sorte que le contenu du match qui arrivait samedi soir puisse nous servir" explique Jean-Marie Pasqualetti. "Nous savions qu'il fallait être en forme ce soir là". Et ce n'était pas encore gagné pendant les vingt premières minutes du jeu où les "pros", qui évoluent quand même trois divisions au-dessus de l'OAC, se sont montrés dangereux devant des amateurs qui ne se sont pas laissés faire : "Nous avons été attentifs, prudents pour trouver nos repères et tenter de plus en plus de choses". Petit à petit, les cévenols prennent confiance et parviennent à mettre l'équipe adverse en difficulté, avec un premier but de Luca Vincent juste avant la mi-temps, laissant entrevoir un bel espoir aux spectateurs déjà en ébullition. Les buts qui suivront de Mickaël Guider et de Thibaut Evesque viennent ajouter une jolie cerise sur le gâteau.

"Nous étions partis pour faire un match dans la difficulté, sans penser qu'il y aurait trois buts d'écart ! Mais nous étions déterminés à ne pas nous laisser abattre et à ne surtout pas lâcher l'affaire. Le score est plus que satisfaisant" se réjouit Jean-Marie Pasqualetti, ravi que le travail de concertation mis en place en amont ait porté ses fruits. Un résultat bien mérité pour les joueurs alésiens "qui ont vraiment cravaché et dépensé beaucoup d'énergie". D'autant que certaines occasions pour Arles-Avignon d'approcher du but "se sont jouées à pas grand chose. Tous les ingrédients étaient réunis et les circonstances en notre faveur pour nous sauver et gagner". Heureux et fiers d'avoir créé l'exploit, les joueurs alésiens se sont montrés "grandis, plus matures et capables aujourd'hui de relever des difficultés qui nous avaient pénalisées il y a deux ans face à l'AS Monaco". Ce 16 novembre 2013, dans un stade Pibarot en effervescence, nous retiendrons que les amateurs ont surpassé les professionnels.

EB

 

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité