A la uneActualité générale.Actualités

MARGUERITTES. Le salon du bien-être a trouvé ses adeptes

D.R/C.M
D.R/C.M

Une trentaine de thérapeutes réunis ce week-end au salon du bien-être, propose leurs services et connaissances pour se revitaliser durant l'hiver où le cocooning fait loi !

Le salon du bien-être ouvre de nouveau ses portes ce week-end au Jardin Intérieur de Marguerittes. Pour cette cinquième édition, une trentaine de praticiens ont répondu présents à la sollicitation de France Rousseau, conseillière en élixirs floraux, à l'origine de l'évènement. Depuis hier, particuliers et professionnels viennent découvrir les nouvelles techniques, les nouveaux produits pour se sentir bien dans leur corps… Et dans leur tête !

Bourrache. D.R/C.M
Bourrache. D.R/C.M

"Pour les thérapeutes, l'objectif est de s'enrichir en se rencontrant. D'ailleurs, ce salon a permis a certains de mutualiser leurs compétences pour ouvrir des centres dans le Gard", explique France Rousseau. C'est notamment le cas de Marie Perlin, fondatrice de  l'institut "Emanessence", place d'Assas à Nîmes. Cette jolie rousse aux yeux bleus perçants, sophrologue, assure : "Les Nîmois ont un certain engouement pour tout ce qui est soins et bien être. Avec le stress du quotidien, ils sont à la recherche de solutions. Nous les aidons, mais surtout, nous essayons de les rendre autonomes : qu'ils puissent maîtriser des situations de stress grâce à ce qu'ils auront appris avec nous", explique la professionnelle.

Dans les allées, chacun y va de sa solution… Isabelle Hubert, membre de l'institut, est spécialisée dans les massages. Si le contact s'avère parfois nécessaire, l'écoute l'est tout autant. "Par exemple, si vous avez un torticolis, cela peut-être dû à un mauvais oreiller, un sac qui pèse sur le bras... Ou cela peut-être mental : le cou est le lien entre la tête et le corps. Ceux qui sont obsédés par le contrôle et qui n'arrivent plus à maitriser peuvent aussi ressentir ce genre de douleurs", avance la spécialiste.

France Rousseau, elle, a créé de ses mains un jeu de cartes qui ravive les émotions.  "Prenons par exemple la bourrache aux pétales bleues électriques. Cette plante apporte le courage, l'entrain et l'optimisme. Un jour une dame, attirée spontanément par cette plante, m'a acheté un collier représentant la bourrache. Elle avait des difficultés de communication avec son patron. En mettant ce collier, elle a été capable de dire tout ce qu'elle avait sur le coeur", assure France Rousseau. Si aucun patient n'était présent ce matin pour attester de ces déclarations, nul doute que la force de notre mental et de notre cerveau n'a pas encore dévoilé tous ses secrets...

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité