A la unePolitiquePolitique.

FAIT DU JOUR. Aigues-Mortes : une guerre des droites qui ne dit pas son nom

D.R/C.M
D.R/C.M

L'histoire va-t-elle se répéter ? Investi par l'UMP, Philippe Cathala a décidé de conduire une liste de rassemblement avec l'UDI. Face à lui, une autre membre de l'UMP : Isabelle Secretan, soutenue par l'ancien candidat dissident des municipales de 2008, Didier Charpentier. 

Aigues-Mortes, une cité médiévale fougueuse et fière de ses traditions. Des traits de caractère que l'on retrouve aussi chez les responsables politiques de la droite locale. "La-bas c'est le bordel", reconnait-on à l'état-major de l'UMP nîmoise. Ce "bordel" avait donné un boulevard au PS lors des dernières municipales de 2008. Souvenez-vous, le candidat socialiste, Cédric Bonato avait raflé la mairie avec 36% des voix contre 35% pour le candidat officiel de l'UMP, Michel Ceccoti, et 27% pour la liste dissidente de Didier Charpentier.

On aurait pu penser que les politiques avaient compris la leçon mais pas du tout ! Voilà qu'aujourd'hui, l'histoire semble se répéter. Investi par l'UMP, le médecin Philippe Cathala mène doucement sa barque... Il y a plusieurs mois, ce membre de l'opposition au conseil municipal a scellé un accord d'union avec l'UDI, choisissant comme tête de liste le candidat centriste, Pierre Maumejean. Jusque là tout va bien. Mais c'était sans compter sur la liste d'Isabelle Secretan, membre de l'UMP et proche de Didier Charpentier, l'ancien candidat dissident de 2008. "C'est une femme bien. Il y a longtemps que je la sollicite pour qu'elle nous rejoigne. Mais, je pense que par fidélité, elle reste aux côtés de Didier Charpentier (…) dont personne ne veut ici", explique Philippe Cathala. Les motifs de ce désamour : "il est vu comme une personne arrogante qui a fait perdre la droite aux dernières municipales".

Comité politique. "Ce n'est pas une question de personnes. Vous ne m'entrainerez pas sur ce terrain là", explique avec réserve Isabelle Secretan. Et de glisser : "si on veut faire l'union il faut savoir tendre la main à tout le monde. (…) Il reste encore trois mois, tout est possible vous savez".

Et comme si le paysage politique n'était pas assez brouillé, la fédération UMP s'est dite plutôt irritée de l'accord passé entre le candidat UMP et UDI d'Aigues-Mortes. "Tout cela se dispute entre fédérations. Ils n'ont pas à prendre des initiatives comme cela", explique une source nîmoise, proche des investitures. Prochainement, un comité politique doit s'organiser entre ces deux fédérations pour se mettre d'accord sur les têtes des listes dans les villes comme Bagnols ou Aigues-Mortes. "D'ailleurs, il n'est pas impossible qu'Isabelle Secretan soit notre nouvelle tête de liste". Un peu d'huile sur le feu ?

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité