A la uneActualité générale.Actualités

FAIT DU JOUR Les Cévenols vont remonter le temps pendant une semaine

Semaine cévenole 2013. Photo DR/S.Ma
Semaine cévenole 2013. Photo DR/S.Ma

La cinquième édition de la Semaine cévenole replongera la ville d'Alès dans son passé du 28 février au 7 mars. Pour la première fois cette année, le week-end festif marquera le début de la manifestation qui se poursuivra tout au long de la semaine avec des animations et des conférences culturelles.

La vie quotidienne au temps des camisards, c'est le thème choisi cette année pour cette nouvelle semaine cévenole, "qui s'annonce très bien" annonce Jean-François Ducamp, directeur du Pôle temps libre de la mairie qui organise l'événement depuis cinq ans. "Les trois premières années ont été consacrées au conflit entre protestants et catholiques. L'année dernière, nous avons évoqué les conséquences de cette période en Cévennes" rappelle t-il. La cinquième édition, qui arrive dans quelques jours, prendra du recul avec la lutte pour la liberté du culte protestant et s'attachera plutôt au quotidien des Cévenols à cette époque, que ce soit dans les domaines artistiques, économiques ou bien de l'artisanat, des transports, de l'art de vivre et de la cellule familiale. "L'idée est de voir comment ils ont traversé les conflits et continué à vivre au 17e et 18e siècle" explique Jean-François Ducamp.

Jusqu'à 30 000 personnes attendues

Grâce au partenariat du Pôle temps libre avec une trentaine d'associations locales, la Semaine cévenole a pris toute sa place sur le sol alésien. Née de l'envie "de faire rencontrer les gens et de créer des échanges autour de l'identité culturelle cévenole", la manifestation attire chaque année de plus en plus de monde et peut réunir jusqu'à 30 000 personnes si la météo n'est pas trop capricieuse. "Nous avons toutes les tranches d'âges et un public qui vient de toute la région mais aussi de Lyon et de Toulouse" commente le directeur du Pôle temps libre. Dans un contexte où la mondialisation fait rage, il semble que "les gens ont besoin de ce retour aux racines", du moins le temps d'une semaine.

Défilés, ateliers artisanaux et spectacles rythment le week-end

La projection d'un spectacle vidéo et la dégustation de la fameuse tartine géante préparée par les apprentis du Centre de formation et d'apprentissage d'Alès ouvriront les festivités le vendredi soir. Le week-end, 350 costumes seront gratuitement mis à disposition à l'Office de tourisme pour les traditionnels défilés costumés qui envahiront le centre-ville à plusieurs reprises. "La première année, 150 personnes ont défilé. Aujourd'hui, nous en avons 500 !". Les ateliers artisanaux, proposés sur l'ancienne allée des marronniers dans le jardin du Fort Vauban, remportent eux aussi un beau succès, surtout auprès des enfants. L'occasion pour eux de découvrir les savoirs-faire d'antan à travers des démonstrations faites par des professionnels passionnés de sculpture, fonderie, d'utilisation du bois de châtaignier, de la taille de lauze et de pierre, de calligraphie... Diverses démonstrations d'autrefois seront proposées pour mettre à l'honneur de vieux métiers aux côtés d'autres stands et animations pédagogiques. Un spectacle burlesque de cape et d'épée "La machine du temps" sera joué plusieurs fois dans le week-end. Au cœur de la manifestation, rue Albert 1er, un espace restauration dédié aux spécialités du terroir ravira les papilles de tous. Chacun pourra y retrouver toutes sortes de produits locaux tels que l'oignon doux des Cévennes, les tripes alésiennes de la Confrérie des manges-tripes, les saucisses d'Anduze, et bien d'autres encore. En ville, une soixantaine de restaurateurs s'associent à l'événement en arborant sur leurs ardoises des menus typiquement cévenols...

Une semaine culturelle pour tous les passionnés d'histoire

Le week-end festif terminé, la semaine qui suit sera riche en conférences et animations culturelles, toujours sur le même thème et "avec des débats et des intervenants de haut niveau" note Jean-François Ducamp. Plusieurs expositions seront visibles à l'Office de tourisme, aux Archives municipales, à l'Espace André Chamson, au musée du Colombier et au Fort Vauban. Lundi 3 mars, le film "Les Camisards" sera présenté au Cratère en présence de Lionel Astier, auteur de la pièce "La nuit des camisards" et parrain de la Semaine cévenole 2014 qui promet cette fois encore une belle remontée dans le temps.

Plus de renseignements sur la Semaine Cévenole au 04 66 56 11 47. Réservation des costumes auprès de l'Office de tourisme à partir du 26 février au 04 66 52 32 15.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

1 commentaire sur “FAIT DU JOUR Les Cévenols vont remonter le temps pendant une semaine”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité