A la uneActualité générale.ActualitésMunicipales 2014.Politique

MUNICIPALES La liste de Jean-Michel Suau « ré-unie » au complet à Alès

La liste "Alès Ré-unie" au complet.
La liste "Alès Ré-unie" au complet.

En fin de matinée ce samedi, Jean-Michel Suau, candidat du Front de gauche à Alès, a officiellement dévoilé les noms et les visages des 42 personnes qui figurent sur la liste "Alès Ré-unie". L'occasion également d'inaugurer son local de campagne, qui se trouve dans les murs du bar Le Prolé, rue Beauteville.

"Mon ambition, c'est de battre Max Roustan" lance fermement Jean-Michel Suau en guise de mot d'accueil devant plusieurs dizaine de militants et sympathisants, rassemblés ce samedi dans la cour du Prolé. "Roustan c'est l'échec, la médaille d'or du chômage avec 2 000 emplois industriels perdus depuis 2008. Quels sont ses projets sérieux pour l'avenir ? Recruter une dizaine de ramasseurs de balles pour le golf de Saint-Hilaire ?" vilipende le candidat, avant d'en venir à ses propres propositions pour tenter de redresser "le bilan accablant" du maire sortant : "Nous construirons et rénoverons 15 000 logements accessibles et nous ferons cela avec une charte pour les promoteurs porteuse d'une démarche de gagnant-gagnant. Nous diminuerons la facture du chauffage urbain (...) Nous mettrons en place des vrais comités de quartiers pour faire participer la populations aux décisions. Nous réduirons de 25 % les frais de réception et de communication, somme que nous reverserons à la vie associative qui en a bien besoin aujourd'hui".

Le local de campagne de Jean-Michel Suau est au Prolé. Photo DR/EB
Le local de campagne de Jean-Michel Suau est au Prolé. Photo DR/EB

Pour présenter ses 42 colistiers, Jean-Michel Suau a laissé la parole aux représentants de chaque partis et mouvements qui composent sa liste. Fabien Gabillon, le numéro 3, a appelé ses amis socialistes à le rejoindre avant de passer le micro à la numéro 2, Ghislaine Soulet, qui en a fait de même avec ses partenaires du Parti du gauche. À son tour, Mireille Jullien a expliqué les origines du mouvement "Ensemble" dont elle fait partie, avec deux autres candidates. Jean-Claude Arnaud, représentant de la société civile, a mis en avant tous ceux qui "ne sont encartés dans aucun parti" mais qui veulent "mettre fin au système Roustan". Odile Veillerette a assuré qu'elle continuait à porter le drapeau d'Europe Ecologie Les Verts avec Thierry Caplen dans un programme "où il y a un grand projet de résistance au gaz de schiste". Et pour terminer, Alain Perrod a cité tous ceux qui représentent le parti communiste alésien, 15 au total. "La moyenne d'âge est de 53 ans sans compter les cinq derniers qui ne sont pas éligibles" précise Jean-Michel Suau. La plus jeune candidate a 24 ans alors que le plus âgé en a 82.

Le 18 mars, la liste "Alès Ré-unie" présentera à la population son programme pour la ville, à 18h à l'Espace Cazot.

La liste au complet :

Jean-Michel Suau, ouvrier métallurgiste ; Ghislaine Soulet, urbaniste ; Fabien Gabillon, médecin ; Mireille Jullien, formatrice en expression communication ; Alain Perrod, directeur école des Cévennes ; Odile Veillerette, écologiste ; Jean-Claude Arnaud, militant culturel ; Salima Aissaoui, éducatrice spécialisée ; Xavier Aliot, formateur aux techniques numériques ; Jacqueline Vila Mir, responsable d'associations culturelles et de solidarités ; Younès Sadaoui, fonctionnaire territorial ; Lyly Chiv, enseignante de lycée et formatrice en arts martiaux ; Thomas Champigny, ingénieur industriel ; Dominique Fabre, ouvrière chez Merlin Gérin ; Simon Gévaudan, responsable syndical ; Edith Rigal, professeur des écoles ; Patrice Lafut, mécanicien ; Martine Chanton, employée de commerce grande distribution ; Paul Planque, ingénieur architecte ; Margaret Fuller, retraitée des banques ; Giovanni Di Francesco, Cadre territorial ; Marianne Lemal, cuisinière dans la restauration collective ; Arnaud Bord, conseiller prud'hommal ; Hassina Chabi, demandeuse d'emploi ; Raymond Baldit, agent hospitalier ; Pernelle Le-Garrec, assistante de vie scolaire ; Serge Turc, chaudronnier et responsable de club sportif, Mireille Moulin, infirmière du régime minier ; Michel Boissier, responsable théâtre populaire et militant parents d'élèves ; Patricia Meynadier, agent finances publiques ; Guy Cance, ouvrier chez Jallatte ; Sarah Benbournane, demandeuse d'emploi ; Thierry Bienkowski, commerçant ; Yolène Santa Maria, responsable d'association de solidarité ; Thierry Caplen, paysagiste ; Martine Cassini, agent EDF retraitée ; Thierry Plantier, responsable associations sportives ; Anne-Marie Fernandez, aide à domicile ; Gérard Guin, mineur retraité ; Jacqueline Laurent, fonctionnaire d'Etat retraitée ; Jean Molinier, professeur de lettre en retraite ; Sylvette Burga, militante des droits des femmes ; Georges Fernandez, médecin retraitée.

 

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

3 réactions sur “MUNICIPALES La liste de Jean-Michel Suau « ré-unie » au complet à Alès”

  1. Bon travail de fond au travers des conférences abordant tous les aspects de la gestion communale ( urbanisme et environnement, déplacement et transports, énergie, industrialisation…etc). La qualité des intervenants ( personnes ressources) , la prise en compte des expériences positives ailleurs etc, sont des points d’ancrage pour un programme sérieux et réaliste.
    Je doute malgré tout que cela soit suffisant pour déboulonner le tandem Roustan-Rivenq compte tenu du poids du système clientéliste tissé au cours des 20 dernières années. Et puis les beaux ronds-points fleuris et les festivités gratuites cela plait au 3ème âge…. celui qui fait l’élection.

  2. Monsieur Suau commence à comprendre qu’il ne sera pas en tête de la gauche au deuxième tour. Loin derrière M. Mathéaud, dans les sondages qui circulent sous le manteau, il le plagie maintenant allègrement : Frais de bouche, industrie, logement…
    Il manque plus que la corrida sans mise à mort…

    Après six ans de somnolence municipale, Monsieur Suau se réveille, il n’a plus les réseaux, plus le leadership à gauche et peine à trouver les bons thèmes de campagne.

    Il est temps de passer la main au sein de votre formation Monsieur Suau, le Front de Gauche ne manque pas d’esprits jeunes et novateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité