Actualité générale.Actualités

NÎMES. Primavera des Aficionados : les anti-corrida s’invitent à l’évènement

D.R/C.M
D.RC.M Les anticorrida manifestent devant les Arènes toute la journée.
D.RC.M Les anticorrida manifestent devant les Arènes toute la journée.
D.R/C.M
D.R/C.M

Ce matin, peu avant midi, une cinquantaine de manifestant anti-corrida ont dévalé l’avenue Feucheres direction les Arènes de Nîmes, à l’accession de la  Primavera des Aficionados (Lire ici). Dans leur collimateur : la Primavera des Aficionados. Un festival taurin qui permet d’initier les néophytes  à l’art tauromachique. « Moi je viens de Valence, je ne comprends pas que l’on s’adonne à ce genre de massacre« , explique Ghislaine pour qui Nîmes « est synonyme de mort dans le sang« .

La tête de ce petit cortège sera finalement stoppé par policiers et gendarmes devant les Arènes, sur l’Esplanade. Environ 80 agents et militaires pour 50 manifestants, selon les autorités. « Mais que l’on soit 30 ou 30.000, l’important c’est qu’on soit là. Notre but, c’est faire un maximum de bruit, pour qu’on nous entende », explique Pascale, originaire d’Alès. D’après nos informations, plusieurs manifestants qui n’ont pas respecté le périmètre mise en place par la police ont été interpellés et conduits au commissariat pour vérification des papiers d’identité.

 » Aujourd’hui nous en avons marre. Nous avons le sentiment de ne pas être entendus. Nous savons qu’il y a des propositions de loi qui ne sont pas débattues à l’Assemblée nationale. Nous, nous aimerions un débat ou pourquoi pas un referendum ! Bref, on veut que la démocratie s’exprime… », conclut Pascale exaspérée.

Coralie Mollaret

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

4 commentaires

  1. Je ne crois pas que les pro taurin obligent les anti à assister aux spectacles? Alors que les anti laissent aux autres le droit de regarder ces spectacles. On est quand même pas dans un pays totalitaire où une minorité de la population dicte aux autres ce qu’il doivent faire ou pas, aimer ou pas, regarder ou pas.

  2. Les anti-corridas ont le droit de manifester, dans le cadre du droit.
    Un débat de fond sur la condition animale doit s’instaurer.
    Nos représentants honoreraient notre république en le favorisant plutôt que de jouer les divisions par des manipulations bassement électoralistes.

  3. Félicitation à ces manifestants, marre que les politiques bloquent le débat, moi je me demande pourquoi???? Les arguments financiers, emplois, ne sont pas justifiables au vu des subventions tant européennes, nationale, régionale, départementale, ….. versées. Les espagnols ont fait un dossier complet, pour démontrer l’affaire, en France la quasi totalité des sommes sont cachées Pourquoi??? Torturer un animal, n’est ni un spectacle, ni culturel, alors Basta. Beaucoup de militants ne viennent pas au mouvement citoyens par peur de sanction, nous avons le droit et le devoir de dénoncer ce qui se passe, de filmer et dénoncer les blocages abusifs fait. Regardez St Gilles, et à quand le procès de Rodilhan 2011 ???

  4. Je suis étonnée de votre article ; c’est du grand n’importe quoi ; nous étions exactement 140 antis et nous n’avons pas été stoppés mais avons rejoint le lieu du happening fixé deux jours avant, avec les forces de l’ordre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité