Actualités Gard.Municipales 2014.Politique

DROIT DE RÉPONSE. Après le tract de Roustan, la riposte de Suau

Tract de Max Roustan, distribué dans les boîtes aux lettres des Alésiens il y a quelques jours
Tract de Max Roustan, distribué dans les boîtes aux lettres des Alésiens il y a quelques jours

Afin de répondre au tract distribué dans les boites aux lettres de la ville par Max Roustan, "Face à la désinformation, la vérité doit s'imposer", Jean-Michel Suau a souhaité un droit de réponse sur les quatre accusations du maire sortant.

Renégociation du contrat de chauffage signé entre la Ville et la société Dalkia en 2012

Max Roustan : "Selon Monsieur Suau, le chauffage collectif urbain, contrairement aux engagements de la Ville, aurait augmenté et le taux d’emprunt facturé à la Commune serait de 6% ! C'est Faux, le prix du chauffage a baissé ! Grâce à la construction de la nouvelle chaudière bois et à la cogénération, les factures émises en 2013 par le prestataire sont en baisse de 10%, ce malgré une période de chauffe supérieure pour cause de météo capricieuse. L’enquête réalisée par l'association nationale aMorCe (association nationale pour la gestion des déchets, de l’énergie et des réseaux de chaleur) montre d'ailleurs que grâce à ce nouveau contrat, le prix du KW à Alès est dans les 30% des moins chers de France".

Jean-Michel Suau : "Contrairement à ce que prétend Monsieur Roustan, la facture du chauffage a bel et bien augmenté à Alès. Certes le prix du combustible a diminué pour le privé, mais le coût de l'abonnement a progressé de 59% entre 2009 et 2013".

La gratuité des transports en commun

Max Roustan : "Monsieur Suau propose aux Alésiens un transport public gratuit. Si le transport était gratuit pour tous, cela reviendrait à augmenter les impôts de plus de 700 000 € par an !"

Jean-Michel Suau : "En fait, il manquera exactement 726 000 euros! 200 000 seront compensés par l'annulation des coûts liés au payant (billetterie...), et le reste sera ponctionné sur le budget communication de la ville".

La taxe tourisme

Max Roustan : "Monsieur Suau, tout comme ses amis communistes, s'est depuis plusieurs mois publiquement opposé à la taxe de séjour mise en place par le Pays Cévennes et payée par les touristes. Il a largement soutenu en ce sens un collectif d'hébergeurs. En fait, le candidat communiste vient de voter en tant que Conseiller général, une taxe additionnelle de 10% supplémentaires, applicable depuis le 1er mars pour tous les hébergeurs sans que ceux-ci aient été prévenus en amont et puissent le prévoir dans leurs tarifs. Ils seront donc directement impactés par cette taxe !"

Jean-Michel Suau : "Je ne parle pas de la taxe de séjour, mais de la taxe au forfait qu'il a mise en place il y a deux ans. Désormais les petits hébergeurs ne paient plus en fonction de leurs revenus mais au forfait. L'addition est salée : elle est multipliée par deux voire 3. De plus, le conseil général investit 12 millions d’euros dans le tourisme : comité départemental, aide à l’hôtellerie rurale, animations estivales, randonnée, bienvenue à la ferme… Une taxe additionnelle départementale à la taxe de séjour a été créée : elle rapportera, au mieux, 600 000 euros, au budget du département. Cette taxe additionnelle, c’est la loi, ne peut qu’être adossée aux taxes de séjours existantes et aux modalités de leur collecte. De ce fait, sur le territoire du Pays Cévennes, ce mode de collecte est injuste et, avec mon collègue Edouard Chaulet, conseiller général de Barjac, je m’y suis opposé dès sa création".

Attribution des logements sociaux

Max Roustan : "Jean-Michel Suau promet de la transparence dans l’attribution des logements sociaux à Alès, présupposant par là même que le mode actuel ne l'est pas. Pourtant, la mission interministérielle chargée de ces dossiers (la MILLOS) vient, dans son rapport sur la gestion de l’office Les Logis Cévenols, de donner son approbation totale à la Commission d’attribution des Logements alésiens".

Jean-Michel Suau : " Je tiens à signaler que les syndicats de locataires ne sont pas présents dans la commission d'attribution. Difficile donc de juger"

 

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité