Actualité générale.ActualitésEconomieEconomie.PolitiquePolitique.

LANGUEDOC-ROUSSILLON. Le budget 2013 validé : progression de l’investissement de 13%

D.R/
Le conseil régional. D.R/

Le 18 avril, les conseillers régionaux ont officiellement entériné le compte administratif de la région du Languedoc pour son exercice 2013. Un budget placé sous le signe de l'investissement avec une progression de 13%, soit 518 millions par rapport à l'année dernière.

D.R/ Christian Bourquin, le président PS du conseil général.
D.R/ Christian Bourquin, le président PS du conseil général.

Les dépenses : 

Par rapport à 2012, les dépenses de la collectivité ont cru de 5,6 %. Ainsi, la totalité des dépenses s'élèvent à 1,176 milliard d’€ condensées dans principales missions de la région (lycée, formation, développement économique) regroupées dans le pacte régionale. S'y ajoute les 193 millions pour les compétences choisies.

Autre poste de dépense, le fonctionnement (32,7 M€, soit 2,8% du budget), la gestion de la dette (59,1 M€ soit 5% du budget) et du  personnel (118,4 M€ soit 10% du budget, dont 6,5% pour les personnels des lycées et des ports décentralisés).

216 M€ pour les lycées : les investissements s’élèvent à 167 M€, dont 119,8 M€ au titre des constructions et des réhabilitations inscrites au Programme pluriannuel d’investissement (PPI) et 16,6 M€ pour LoRdi qui complète la gratuité des manuels scolaires (3,4 M€).

212 M€ pour la formation : 3 400 € en moyenne pour chacun des 62 000 bénéficiaires des dispositifs régionaux, 107 M€ pour la formation professionnelle, dont 30,8 M€ pour la rémunération des stagiaires, 71 M€ pour l’apprentissage (16 968 apprentis, en augmentation de 43% depuis 2004) et 34 M€ pour les formations sanitaires et sociales.

199 M€ pour le ferroviaire : la convention annuelle d’exploitation avec la SNCF pour le fonctionnement du réseau ferroviaire régional s’élève à 106 M€. L’année est marquée par l’entrée en phase chantier du Contournement de Nîmes-Montpellier, pour lequel la Région s’est engagée à hauteur de 397 M€ (68 M€ réalisés en 2013). La Région investit également dans la modernisation des gares (12,4 M€) et des voies (5,3 M€).

146 M€ pour le développement économique : la région soutient la création et le développement des entreprises (115 M€) : 27 M€ pour l’aménagement des Parcs régionaux d’activités économiques (PRAE), 35 M€ pour l’économie rurale et littorale et 23 M€ pour le tourisme. Elle consacre 24 M€ au développement des infrastructures portuaires et aéroportuaires et 7 M€ pour celui du réseau Aqua Domitia.

193 M€ pour les compétences choisies : la région investit dans des secteurs complémentaires de ses propres domaines de compétence avec, pour priorité, la création d’emplois et de valeur ajoutée économique : 52 M€ sur 7 ans pour le haut débit régional, 10 M€ en faveur du développement des énergies renouvelables (lancement du programme RENOV LR), 37 M€ pour l’enseignement supérieur et la recherche, 17 M€ de soutien croissant au logement social, 43 M€ pour la culture (lancement des travaux du Mémorial du camp de Rivesaltes et poursuite des études relatives au Musée régional de la Narbonne antique), 42 M€ de retombées économiques pour les 126 manifestations sportives soutenues par la Région, Maisons de santé de proximité.

D.R/Région.
D.R/Région.

Dépenses liées au pouvoir d'achat des ménages : 64,2 M€ 

En 2013, 64,2 M€ constituent des aides régionales individuelles, permettant de soutenir le pouvoir d’achat des habitants du Languedoc-Roussillon, avec notamment la troisième année de mise en œuvre de LoRdi et la généralisation progressive du Train à 1 € sur le réseau ferroviaire régional. Ces deux actions emblématiques sont complétées par la gratuité des manuels scolaires (3,4 M€), l’aide à l’équipement des apprentis (3 M€) incluant l’aide régionale de 500 € au permis de conduire, la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle (30,8 M€), les bourses sanitaires et sociales (3,3 M€) ou encore les aides aux étudiants et aux chercheurs (3 M€).

Un investissement record : 481 M€

En 2013, les investissements de la Région progressent de +13% par rapport à 2012 (de 426 à 481 M€), alors que ceux des autres Régions stagnent (-0,4%): Avec 166,7 M€, la Région conforte son premier rang national pour l’investissement dans les lycées (62 € par habitant contre 34 € en moyenne pour l’ensemble des Régions). Les investissements liés aux grandes infrastructures régionales de transport progressent de +45,8% en 2013 (129,5 M€), en particulier la réalisation du contournement ferroviaire Nîmes-Montpellier (68 M€) et le développement des ports et aéroports régionaux (14 M€).

Les ressources : 

Les recettes de la région pour 2013 s’établissent à 1,177 milliard d’€, en hausse de +5,5% par rapport à 2012. Les recettes de fonctionnement représentent 891 M€ (75% des ressources de la Région) : dotations budgétaires de l’Etat, dotations fiscales de l’Etat (Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques, Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises, Impositions forfaitaires sur les entreprises de réseau), fiscalité indirecte (cartes grises et modulation régionale de Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques), recettes diverses (FSE, Contrat d’objectifs et de moyens pour l’apprentissage....).

Les recettes d’investissement s’établissent à 286 M€ (25% des ressources de la Région) : emprunt, Fonds de compensation de la TVA, majoration régionale de la Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques, FEDER, subventions d’investissement reçues.

D.R/Région
D.R/Région

La question de la dette : 342 € par habitant

En 2013, les investissements hors dette (481,4 M€) sont financés à 41% par l’épargne nette (196,6 M€) et à 23% par les recettes d’investissement hors emprunt (111,5 M€ de Fonds de compensation de la TVA, subventions reçues, majoration de la TICPE…). Le besoin de financement par l’emprunt est donc de 36% (175 M€). L’encours de la dette au 31 décembre 2013 est de 934 M€, soit 342 € par habitant (2 050 € par habitant pour la moyenne des collectivités locales). Les dépenses consacrées au remboursement du capital de la dette (37,3 M€ en 2013) et au paiement des frais financiers (21,8 M€), s’élève à 59,1 M€ en 2013, soit 5% seulement des dépenses totales de la région, contre 5,2% en 2012.

Coralie Mollaret

 

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité