A la uneActualité générale.Actualités

SAINT-HILAIRE La bodega du club de football n’est plus la bienvenue à la Féria d’Alès

L'association sportive lors de la Féria d'Alès l'année dernière.
L'association sportive lors de la Féria d'Alès l'année dernière.

La nouvelle est tombée quelques jours après le second tour des municipales : le club de football de Saint-Hilaire-de-Brethmas, qui organise depuis trois ans une bodega sur la place de la mairie d'Alès pendant la Féria du week-end de l'Ascension, n'aura pas son emplacement cette année.

Le club de football a été alerté par la mairie d'Alès le 3 avril dernier. Alors que l'association sportive préparait cet événement depuis plusieurs semaines avec enthousiasme, le soufflé est vite retombé. Suite à "une décision municipale", le club ne pourra pas organiser sa bodega comme il en avait l'habitude le week-end de la Féria. En fond de toile se dessine un règlement de compte politique entre Max Roustan, maire d'Alès, et Patrick Guy, candidat aux municipales de Saint-Hilaire-de-Brethmas. "Si je comprends bien, Max Roustan rejette sur Patrick Guy la responsabilité de la défaite d'Alain Cheyrézy aux municipales" commente Jean-Michel Perret, nouveau maire de la commune. Et c'est l'association sportive saint-hilaroise, anciennement présidée par Patrick Guy, "qui va en faire les frais".

"Je trouve inadmissible que l'on prenne en otage les 350 adhérents du club pour un règlement de compte qui n'a pas lieu d'être. Nous sommes tous choqués à Saint-Hilaire de l'attitude de Max Roustan" regrette le maire. Les membres du club, quant à eux, s'interrogent : "Comment le pouvoir décisionnaire et garant de la démocratie locale a pu prendre une telle décision ? Comment se fait-il que la sentence tombe juste après les résultats des élections municipales ? Doit-on en déduire que le mécanisme de l'éviction de l'Omnisports à la feria d'Alès est une vengeance contre Saint-Hilaire et son club de foot ?" Chaque année, ce sont une cinquantaine de bénévoles qui se mobilisent pour proposer un événement convivial et festif tout en récoltant quelques bénéfices pour continuer à faire fonctionner leur association. Cette décision entraîne une remise en cause de certains projets éducatifs pour de nombreux enfants du club.

E.B.

 

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

2 réactions sur “SAINT-HILAIRE La bodega du club de football n’est plus la bienvenue à la Féria d’Alès”

  1. roustant a montré son esprit de dictateur envers le foot de st hilaire
    je pense que alzeimer se rapproche
    de plus hont a tous les maires qui accepte cet état de fait ils doivent être acheter par maxou que les nouveau maire reflechise bien et surtout Cerpedes qui lui a accepter la vice presidence pour sauver sa bodega
    les habitants de saint martin vont garder leur merlon au dessus le site automobile ils vont être cocu
    merci Mon Matheau
    ce matin je viens de lire sur midilibr que le dictateur faisait ce qu’il voulait très bien ses amis sont du fN

  2. On touche le fond du sectarisme. Le pire c’est que personne n’ose s’opposer à cette bassesse du baron du coin. Il suffit de voir tous ces élus affidés au seigneur local à l’Agglo pour comprendre que la démocratie est bien verrouillée sur Alès et ses environs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité