Actualités Gard.PolitiquePolitique.

ELECTIONS EUROPEENNES. Nouvelle Donne se positionne en parti citoyen

Les membres de Nouvelle Donne à Alès hier. DR/EL
Les membres de Nouvelle Donne à Alès hier. DR/EL

Parmi les 25 listes qui se présentent pour les élections européennes, le parti Nouvelle Donne, crée en novembre dernier et incarné par le candidat Joseph Boussion pour la circonscription Sud-Ouest, propose une nouvelle manière de penser et de gérer un mouvement politique.

Né des réflexions du collectif Roosevelt, fondé notamment par Stéphane Hessel et Edgar Morin, le parti Nouvelle Donne a été crée en novembre 2013. "On ne se reconnait dans un aucun parti. Pour nous, la politique n'est pas un système pyramidal avec des chefs énarques qui décident. Nous voulons redonner la parole au citoyen et créer une réelle démocratie participative", assure Cécile Monnier, 2e sur la liste Sud-Ouest et responsable de communication web freelance. Un constat loin d'être subversif et que de nombreux mouvements revendiquent aujourd'hui. Mais Nouvelle Donne souhaite prouver que ce système est possible.

Quid du tirage au sort

"Pour ces premières élections du parti, dans chaque circonscription, une commission à parité de 20 adhérents tirés au sort a été constituée. Cette dernière a instruit l'ensemble des candidatures et sélectionné les candidats potentiels. Elle a ensuite auditionnés, questionnés, voire organisé des débats entre eux, avant de choisir lesquels allaient représenter Nouvelle Donne et dans quelle position ils figureraient sur la liste", explique la colistière. Avant de justifier le choix du tirage au sort : "Les grands penseurs de la démocratie, Aristote, Montesquieu, Rousseau, Harrington, Tocqueville, s'accordent à reconnaître que "le tirage au sort est démocratique et l'élection est aristocratique. Même si tous ne défendent pas nécessairement la première solution, l'histoire montre que l'aristocratie tend généralement vers l'oligarchie".

Leur programme

Nouvelle Donne propose d'abord l’arrêt immédiat des négociations en cours sur le partenariat transatlantique dit TTIP/TAFTA : "Même les députés européens n'ont pas le droit du parler du contenu de ce traité", affirme Dominique Saitta, 3e de liste et ingénieur Conseil en santé et sécurité au travail, originaire de Bordeaux.

La liste a également pour ambition de sortir de l'austérité et souhaite pour ce faire augmenter les taxes sur les transactions financières), avec une assiette plus large et un taux plus élevé que dans le projet actuel ;  et créer un impôt européen sur les bénéfices des entreprises : "En Europe, le taux moyen d’impôt sur les bénéfices est passé de 37 % à 25 % en 15 ans, contre 40 % aux Etats-Unis. Nous souhaitons créer un impôt sur les bénéfices non réinvestis. Ce sera une première étape importante vers l’harmonisation fiscale".

Enfin, afin de lutter contre la fraude fiscale qui représenterait 1000 milliards d'€ par an, Nouvelle Donne veut refuser l’accès aux marchés publics aux entreprises utilisant les paradis fiscaux.

Pour mettre en place ces mesures, le Parti propose de créer une Zone d’Action intégrant quelques pays partageant les mêmes objectifs : "Il est devenu presque impossible de progresser efficacement à 28 pays hétérogènes, avec des niveaux d’intégration et des objectifs économiques et sociaux différents. Les conditions d’accès à ce groupe restreint sont notamment de ne pas être un paradis fiscal, être membre de la zone euro et avoir signé la Taxation sur les Transactions Financières".

Six mois après sa création, Nouvelle Donne compte déjà 8000 adhérents dont 100 dans le Gard et 20 à Alès. Un seul gardois fait partie de la liste Sud-Ouest pour les européennes, François Bigaud, statisticien et bénévole à la banque alimentaire. Un meeting sera donné à Nîmes le 22 mai, quelques jours avec les européennes.

 

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

6 réactions sur “ELECTIONS EUROPEENNES. Nouvelle Donne se positionne en parti citoyen”

  1. Pourquoi pas ? avec la faillite de la gauche traditionnelle et des écologistes de salon ou d’assemblée, enfin un mouvement citoyen qui part d’un constat clair et propose des solutions réalistes. Problème il lui faudra d’une part se faire élire et d’autre part avoir des alliés. Peut être du côté de Mélenchon. Les Verts tendance Cohn Bendit sont trop impliqués dans la logique libérale qui nous mène dans le mur.

  2. Leur objectif créer un groupe restreint dans l’Europe actuelle sous conditions …. une Europe dans l’Europe en somme ! regroupant un nombre restreint de pays européens y ayant des affinités voire des objectifs communs ! l’Europe ne se doit elle pas d’y demeurer une seule et unique entité pour s’imposer et se construire ? l’homogénéité totale Européenne n’y sera possible que dans de nombreuses décennies ça ne semble pas y être une utopie nous sommes entrain de la construire … ! un groupe d’opposition avec ses idées et ses objectifs me semblerait y être plus cohérent mais pour une Europe entière tous pays confondus !

  3. A l’occasion des Européennes, Nous Citoyens propose de lancer les opérations de recyclage total de la classe politique en place !

    Un meeting aura lieu ce mardi 13 mai 2014 à 19h30 au Chateau de Flaugergues, à Montpellier (1744, Avenue Albert Einstein). Le covoiturage est assuré au départ de plusieurs villes de la région (Béziers, Narbonne, Perpignan, …).

    Lancé en octobre 2013 par l’entrepreneur Denis Payre, Nous Citoyens est déjà l’un des 10 premiers mouvements politiques français, avec 9000 adhérents et 19000 sympathisants. Le principe est d’avoir des élus issus de la société civile, et qui y retourneront, pour en finir avec les politiciens de carrière.

    Tous les détails ici :

    Faites vous votre opinion ! Venez écouter Denis Payre et les candidats Nous Citoyens, ça décoiffe !

    1. Ce seront des gens riches alors car sans une loi qui le lui assure un citoyen n’est pas sûr de retrouver son travail quand il perd son mandat électif (ex ouvrier, employé…) et donc il se retrouve au chômage!

  4. Bonjour,

    Oui il apparait urgent que les candidats aux élections européennes se saisissent enfin de la question du Grand Traité Transatlantique qui conduit l’Europe à devenir une colonie des États-Unis (voir mon Blog).
    Ces négociations en cours sont un véritable camouflet à tous les européens démocrates, fidèles aux valeurs républicaines de Liberté, Égalité et Fraternité qui seraient bafouées et remplacées par des « valeurs » de l’Ultra-libéralisme comme la libre-concurrence non-faussée c’est à dire la disparition de tous les services publics, la création d’un Droit arbitral au-dessus du Droit des États auprès duquel les grandes entreprises multinationales trouveraient un accueil bienveillant en cas d’obstacles non tarifaires, c’est à dire tout ce qui touche à notre vie sociale, culturelle, sanitaire, environnementale…
    Par ailleurs, et c’est un clin d’œil, lorsque vous préconisez d’interdire les marchés publics aux entreprises qui utilisent les paradis fiscaux il me semble que vous auriez alors les pires difficultés à boucler vos appels d’offres !
    Cordialement.

  5. C’est le dernier espoir, alors pourquoi pas, nous n’avons plus rien à perdre. Le système étant gangréné jusqu’ à la moelle. Des femmes et des hommes ne sortant pas du même moule que tous ces politicards carriéristes pour apporter une vision nouvelle et réaliste face à une situation plus que compromise.Banco….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité