A la uneActualitésFaits DiversFaits divers.Polémique.

MILHAUD L’école maternelle saccagée : « Je suis écœuré et sous le choc », témoigne le directeur

L'école maternelle de Milhaud vandalisée. Ici, le bureau du directeur TD
L'école maternelle de Milhaud vandalisée. Ici, le bureau du directeur TD

A 58 ans, Christophe Jalaguier pensait avoir à peu près tout connu dans l’enseignement. Mais le saccage de l’école maternelle de Milhaud, dont il est le directeur depuis septembre dernier, il n’aurait pas pu l’imaginer, même dans ses pires cauchemars : « Je suis écœuré et sous le choc. Je suis dégoûté qu’on s’en prenne à un symbole comme l’école. Ceux qui ont fait ça n’ont pas de rate. Et c’est les enfants de l’école qui vont en pâtir ».

C’est entre jeudi soir et dimanche soir qu’un ou plusieurs individus se sont introduits dans cette école maternelle du centre-ville de la commune, accolée à la mairie et au poste de police municipale. Sur place, dans un premier bâtiment, les vandales ont cassé les casiers du personnel ainsi que des bureaux et tenté d’allumer un feu dans la cantine. Munis de « pass » récupérés dans le tiroir d’un bureau, ce qui fait dire à Christophe Jalaguier que les auteurs « connaissaient parfaitement les lieux », ils s’introduisent ensuite dans un deuxième bâtiment où ils brisent les vitres à l’aide des extincteurs. Ils ouvrent ensuite le casier du directeur dans lequel il laisse toujours la clé de son bureau, pénètrent dans la pièce et allument un grand feu avec ses dossiers. « J’ai perdu tout mon boulot de l’année et des années précédentes. Ils ont mis le feu à mes papiers et aux médicaments des enfants. Ils m’ont volé mes clés USB. Il y a une véritable intention de nuire à l’école », continue Christophe Jalaguier, dépité.

Même si tous les cours sont assurés, il faudra probablement plusieurs semaines avant que cette école de 380 élèves ne se remette de ce triste événement. L’enquête a été confiée à la gendarmerie de Bernis.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

2 réactions sur “MILHAUD L’école maternelle saccagée : « Je suis écœuré et sous le choc », témoigne le directeur”

  1. C’est une honte de s’en prendre au travail des enfants et de leurs professeurs, il n’y a plus aucun respect, ce sont des actes gratuits qui ne nuisent qu’à l’école, hélas, je ne comprends plus cette incivilité, moi qui respectait tant mes professeurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité