Actualité générale.Actualités

BAGNOLS Le lieutenant-colonel Flottat quitte la compagnie de gendarmerie

L'épouse du lieutenant-colonel, Corinne, le lieutenant-colonel Flottat, le député Patrice Prat, le maire de Bagnols Jean-Christian Rey et le colonel Poty, jeudi soir. (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'épouse du lieutenant-colonel, Corinne, le lieutenant-colonel Flottat, le député Patrice Prat, le maire de Bagnols Jean-Christian Rey et le colonel Poty, jeudi soir. (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La salle du centre Léo Lagrange était comble jeudi soir pour le pot de départ du lieutenant-colonel Flottat, qui était à la tête de la compagnie de Bagnols depuis 4 ans.

Le lieutenant-colonel était bien entouré : collègues, pompiers, policiers, le député Patrice Prat et plusieurs maires de l’agglo parmi lesquels Jean-Christian Rey (Bagnols) ou encore Roger Castillon (Pont-St-Esprit) avaient fait le déplacement.

Un départ pour Paris

Agé de 41 ans, marié et père de deux jeunes enfants, le lieutenant-colonel David Flottat est passé par l’armée de Terre, la gendarmerie mobile ou encore la filière informatique avant de prendre la tête de la compagnie de Bagnols en 2010. Il va partir à la direction générale de Paris, où il va devenir responsable du futur projet de logiciel de solde, qui doit remplacer le décrié Louvois.

Une carrière exemplaire, qui lui a valu les éloges du colonel Pierre Poty, patron des gendarmes du Gard. Le colonel l’a félicité pour ses résultats, rappelant que, sous son commandement, « la délinquance générale a baissé de 15 %, et les cambriolages de 27 %. »

Le Gard, « difficile à quitter »

Le maire de Bagnols et président de l’agglo du Gard Rhodanien Jean-Christian Rey, dont le « grand-père était gendarme à Bagnols », a affirmé que le lieutenant-colonel Flottat lui laissera « un souvenir très chaleureux d’un homme compétent. »

Le député Patrice Prat s’est joint à ce concert d’éloges, le félicitant pour « avoir su nouer des relations cordiales et rigoureuses avec les maires » du territoire.

Le lieutenant-colonel, très ému, a expliqué « repartir avec plein d’images dans la tête » du Gard, un département qu’il est « difficile de quitter. Les gardois sont des gens attachants. » Il sera remplacé par le chef d’escadron Graziano-Leclercq.

Et puisque le quotidien des gendarmes est d’être toujours sur la brèche, les hommes du lieutenant-colonel ont dû s'éclipser pour se rendre à Saint-Christol-de-Rodières, où un forcené armé s’était retranché. Pour eux, la fête a été courte…

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité