Actualités Gard.PolitiquePolitique.

LA GRAND’COMBE Les rythmes scolaires et la santé au cœur des débats du conseil municipal

Hier soir, lors du conseil municipal de La Grand'Combe. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Hier soir, lors du conseil municipal de La Grand'Combe. Eloïse Levesque/Objectif Gard

Hier soir, sous l'orage et la pluie, le conseil municipal de la Grand'Combe s'est tenu dans la bonne humeur, avec en ligne de mire trois sujets importants, la mise en place des rythmes scolaires, les subventions allouées à l'association des professionnels de santé, et le changement de statut de l'EHPAD Maurice Larguier.

Le conseil municipal de La Grand'Combe s'est ouvert hier soir sur le sujet brûlant de la réforme des rythmes scolaires. Le maire Patrick Malavieille a exposé pendant plus de 15 minutes les modalités mises en place par la ville pour s'adapter à la nouvelle loi, se félicitant du travail effectué par les élus et les employés de la mairie. 435 enfants sont concernés dans la communes, répartis sur 4 écoles. Sport, théâtre, chorale, contes, couture, dessin, yoga, cuisine, de nombreuses activités seront proposées gratuitement tout au long de la semaine par les associations du village. "Nous avons voulu adapter les animations aux âges, tout en favorisant la citoyenneté et l'échange inter-générationnel, et en stimulant la créativité des jeunes", a assuré le maire. 210 000 euros de budget seront alloués à la mise en oeuvre de ce travail sur l'ensemble de l'année scolaire.

Le projet, valable pour un an de test, sera évalué durant l'année par un comité de pilotage municipal. Le conseiller Ludovic Bouix, UDI, a, à cette occasion sollicité le maire pour y participer, en tant qu'élu de l'opposition. Le maire l'a invité à s'y rendre de son propre chef. Le projet en lui-même n'a fait l'objet d'aucune remarque de l'opposition, composée de 5 élus présents hier soir.

Quid de la maison médicale

Les attribution de subventions ont également été votées hier soir. La somme la plus importante est attribuée au centre social, avec 268 000€. Ce qui a retenu l'attention de l'opposition était toutefois les 2000€ attribués à l'association des professionnels de santé. Le même vote avait été mis à l'ordre du jour du dernier conseil communautaire. "Je ne suis pas contre cette subvention, mais elle devrait s'accompagner de la création maison de santé publique, pour faire face à une carence de médecins dans la ville", a insisté Ludovic Bouix, revenant ainsi sur l'une de ses propositions phares de la campagne des municipales. Et au maire de répliquer : "Les élections sont finies et les habitants ont tranché. Nous n'excluons pas cette possibilité à l'avenir mais ce n'est pas le sujet d'aujourd'hui. Nous ne voulons rien imposer. Les choses doivent se faire dans l'ordre, et ce réseau est la 1ère étape".

Quatre élus de l'opposition se ainsi abstenus sur ce vote.

Le changement se statut de l'EHPAD 

La maison de retraite Maurice Larguier va devenir un établissement public autonome, conformément à la loi de 2002. Concrètement, l'EHPAD, aujourd'hui gérée par le CCAS et donc la mairie de la Grand'Combe, restera publique mais deviendra indépendante et sera dirigée par un conseil d'administration composé d'élus et de représentants du personnel. Son directeur sera nommé par le ministère de la Santé. "Les employés deviennent du personnel hospitalier, ils seront mieux valorisés et mieux rémunérés", a rappelé Patrick Malavieille. Une décision qui va dans le bon sens, selon la majorité et l'opposition qui a voté pour, à l'unanimité.

 

Eloïse Levesque

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

14 réactions sur “LA GRAND’COMBE Les rythmes scolaires et la santé au cœur des débats du conseil municipal”

  1. Bravo aux élus du Groupe Municipal de l’Union Pour le Renouveau de La Grand’Combe qui a démontré par ses interventions et ses votes qu’ils étaient une OPPOSITION CONSTRUCTIVE!
    Ce sont eux par la voix de leur Président de Groupe qui ont proposé et c’est le Maire qui a fait une opposition systématique à leurs propositions comme la Maison de Santé Publique Pluridisciplinaire ou le Comité de Pilotage pour les rythmes scolaires: leur présence dérangerait le Maire? C’est à croire!

  2. J’étais au Conseil, l’opposition a voté les projets présentés par la majorité sauf abstention sur un point. Cher Maxou il ne faut pas inverser les roles. C’est la majorité qui propose, la maison médicale c’était LE projet présenté sur le programme electoral
    de M. Bouix, programme rrejeté par les electeurs. Voudriez vous que chassé par la porte il rentre par la fenêtre?

  3. Pendant la campagne électorale, le candidat Malavieille n’a jamais dit qu’il était contre une Maison de Santé; au contraire, il a fait croire qu’il était pour. Maintenant qu’il est élu, il est contre!!! Il n’y a pas tromperie de sa part!!! En ville, les gens parle de son revirement de veste en affirmant: le maire nous a bien eu! Une fois de plus il nous a menti!!! Avant les élections, il dit rouge et après il fait noir!!!

  4. Jamais Malavieille n’a été pour une maison médicale mais pour un pole de santé avec les pros du secteur. D’ailleurs avec ce projet de maison médicale il y avait des rumeurs
    de copinage pour la vente des anciens bureaux des mines et les electeurs n’ont pas été dupes. Ils ont sanctionné ce genre de manoeuvre

  5. Cevenol parle de rumeurs de copinage: des rumeurs infondées et démenties officiellement. De toute manière, on sait qui a lancé ses fausses rumeurs: le même qui est le spécialiste des faux documents!!!

  6. Officiellement!!! comme vous y allez, on demande à voir. Par contre ce que l’on peut constater c’est la débandade dans le groupe opposition. la derniere en date? Mme Céline Ferrer, la même qui avait « porté » le projet de cette fameuse maison médicale.Tiens tiens!!!

  7. Effectivement plusieurs membres de l’Union ont démissionné de leurs postes d’élus car ils ne veulent pas se faire insulter et menacer physiquement comme cela arrive régulièrement et périodiquement lors des conseils municipaux!!! Une plainte avait été déposé pour menace de mort! Rappelez-vous des communiqués de presse dans midi libre dans ce sens! Ils démissionnent de leur poste d’élus car ils ne veulent pas siéger dans le cirque de Malavieille mais aucun n’a démissionné du Groupe de l’Union!!! Alors cévenol arrêtez votre intox!!!

  8. Ils n’ont peut-être pas demissionés mais ils prennent leurs distances. on ne fera croire
    à personne que des élus tels que M. VIGNE, M. CHAMBON et autres se laissent impres-sionner ou marcher sur les pieds, c’est pas le genre de la maison. Non ils ont un problème avec le « leader maximo »!!!

  9. Pour la maison médicale, je confirme que le Maire n’a JAMAIS été contre, j’ai assisté au conseil municipal, mais il choisit le pole santé des professionnels, dans lequel on peut déplorer l’absence de la Carmi et de tous ses intervenants en matière de santé. Mais je vous précise qu’il est très difficile de faire cohabiter dans la meme association à la fois des professionnels libéraux et des salariés (personnel de la Carmi) qui sont en concurrence, il faudra de toute façon que le régime minier y soit associé, je ne vois pas comment on pourrait l’en écarter. C’est seulement sur ce sujet que le bat blesse, mais pour le reste, il est clair que les bureaux de Ricard achetés 230 000 Francs (je dis bien francs) et proposés à M Bouix à 400 000 euros n’étaient pas la solution, à fortiori qu’il y avait effectivement du « copinage » avec la propriétaire des lieux. Quant à Mme Ferrer, sa démission vient peut-etre de là, mais elle n’avait pas les épaules pour porter un tel projet qui associe tous les acteurs de la santé au niveau cantonal, y compris des administratifs et des comptables pour la partie logistique, et avec le groupe d’opposition, nous étions loin du compte.
    Quant aux démissions des 2 protagonistes cités, vous avez bien raison, ce ne sont pas des hommes à « lacher prise facilement » ni à se laisser impressionner, fut-ce par le maire, leur souci est ailleurs, au sein de leur propre groupe.

  10. Messieurs Vignes et Chambon ont démissionné car ils ne veulent pas siéger au Conseil Municipal présidé par Malavieille. Ils l’ont dit et même écrit!!! Alors Madame Vidal, arrêtez vos polémiques stériles. Ils n’ont pas quitté le Groupe de Monsieur Bouix car ils y participent toujours activement. Par contre, Madame Vidal a été exclue du Groupe avant les élections! C’est ça la vérité!!! Face à la désinformation de Madame Vidal, la vérité doit s’imposer!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  11. Bien sur, Maxou, mais je sais beaucoup de choses sur eux que vous ne savez pas, mais vous savez que je sais, par contre. Je n’ai pas été exclue, je suis partie pour des raisons que vous connaissez, on m’a « instrumentalisée » et ce n’est pas acceptable mais Bouix manque tellement de discernement qu’on voit où il en est!
    Si vous etes un homme courageux, faites plutôt comme moi, et ne vous abritez pas derrière un pseudo, je suis la seule d’ailleurs à ne pas en utiliser, et vous le noterez.
    Je ne perds plus mon temps avec ces polémiques stériles avec vous ou vos homologues, vous avez perdu, tout est dit, mais je continuerai à apporter les informations que je peux communiquer, dans la clarté et la cohérence, et si M Malavieille n’associe pas la Carmi à la Maison Médicale, je lui confirmerai qu’il a tort, pour tous les patients du canton grand’combien, mais je garde confiance et le bon sens l’emportera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité