A la uneEcologie.Economie

GALLARGUES-LE-MONTUEUX Le Vidourle sur la voie de l’écologie

Construction d'une passe à poissons à Gallargues Le Montueux.
Construction d'une passe à poissons à Gallargues Le Montueux. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Le pont ferroviaire sur le Vidourle, situé aux alentours de Gallargues-le-Montueux, fait l'objet de travaux de réaménagement depuis le 12 mai dernier. Coût total, 450 000 euros. Un effort financier et écologique vital pour les migrations de poissons sur le cours d'eau.

Dans le cadre du Plan National de Restauration de la Continuité Écologique, l'Agence de l'Eau et RFF (Réseau Ferré de France), à hauteur de 80% pour l'un et 20% pour l'autre, ont entrepris un chantier de rénovation au niveau du pont ferroviaire sur le Vidourle. L'initiative s'est faite suite à l'appel des services de l'Etat, qui ont estimé urgent d'intervenir dans cette zone. Depuis quelques années déjà, le Syndicat Interdépartemental du Vidourle mène une politique de restauration jugé primordiale, le fleuve représentant un cours d'eau majeur. "Deux seuils semblables à celui-ci ont déjà été emménagé, et il en reste environ une dizaine." précise Sylvain Philippe, chargé de projet chez RFF.

réaménagement du radier sous le pont ferroviaire du Vidourle. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
réaménagement du radier sous le pont ferroviaire du Vidourle. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Un ouvrage classé au Grenelle de l'Environnement

Le pont ferroviaire construit à la fin du 19 ème siècle, répond à des normes obsolètes qui ne correspondent plus aux enjeux écologiques d'aujourd'hui. Selon Sylvain Philippe, "Le radier, avec l'action du temps, empêche les poissons de circuler sur le cours d'eau surtout sur la période estivale où le niveau de l'eau est très bas. Les poissons sont bloqués par une chute d'eau d'1 mètre qui empêche les poissons de remonter, ce qui engendre un dérèglement sur leurs migrations et leurs reproductions." Des espèces piscicoles comme l'anguille, l'alose et le barbeau méridionale sont concernés par cette défaillance. "La topographie nous permet de vérifier que le pont ne bouge pas, car il repose à l'origine sur ce radier et le TGV y passe tous les jours." précise t-il. Au total, 40 km du Vidourle seront réhabilités jusqu'à Sommières avant fin 2018.  Les travaux s’achèveront à Gallargues-Le-Montueux le 31 août pour cette parcelle, date à laquelle le cours d'eau pourra reprendre son cours....normal.

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité