A la uneActualité générale.ActualitésPolémique.

BAGNOLS Rythmes scolaires : Jean-Christian Rey assure le SAV de la réforme dans les écoles

Le maire Jean-Christian Rey,  l'élu aux cultes et aux anciens combattants Raymond Masse et l'adjointe à l'éducation Emmanuelle Crépieux, ce matin à l'école élémentaire Célestin-Freinet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le maire Jean-Christian Rey, l'élu aux cultes et aux anciens combattants Raymond Masse et l'adjointe à l'éducation Emmanuelle Crépieux, ce matin à l'école élémentaire Célestin-Freinet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La rentrée scolaire est faite de traditions. Celle de la tournée du maire de Bagnols et de son équipe dans les écoles maternelles et primaires de la ville en fait partie.

Et cette année, réforme des rythmes scolaires oblige, cette tournée avait une tonalité particulière pour Jean-Christian Rey. Devant en quelque sorte assurer le SAV de la réforme, le maire pouvait s’attendre à une tournée plus agitée que d’habitude. Il n’en fut (presque) rien.

Une classe supplémentaire espérée en maternelle

La matinée scolaire du maire et de son adjointe à l’éducation Emmanuelle Crépieux a débuté à la maternelle Célestin-Freinet, à l’entrée de laquelle était placardée une affiche réclamant une classe de plus. Le seuil permettant l’ouverture de cette classe a été dépassé hier et Emmanuelle Crépieux affirme que la ville « espère l’ouverture d’une classe supplémentaire, on fait toutes les démarches pour, on va aller avec les parents d’élèves à Nîmes. »

Devant l'école maternelle Célestin-Freinet, ce matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Devant l'école maternelle Célestin-Freinet, ce matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le conseil départemental de l’éducation nationale a lieu demain après-midi, une décision devrait y être prise sur ce dossier. Cette nouvelle classe rejoindrait celle de moyenne et grande section de maternelle ouverte dans l’école élémentaire Célestin-Freinet, juste à côté, en raison du manque de place. En attendant, l’académie devait envoyer quelqu’un constater le dépassement du seuil ce matin.

« Avec les TAP, on va déguster »

Direction l’école maternelle Jean-Macé, où une nouvelle directrice, Maria Molendini, a été nommée. Au détour d’un couloir, une membre du personnel scolaire fait part au maire de ses inquiétudes concernant l’application de la réforme : « on est sollicités de partout, avec les TAP (temps d’activités périscolaires, ndlr) on va déguster. On a 28 enfants par classe en ZEP, comment on fait pour être partout ? On nous en demande toujours plus, et on n’a pas l’impression d’être entendus. »

Jean-Christian Rey apostrophé par une membre du personnel scolaire de l'école maternelle Jean-Macé, ce matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Jean-Christian Rey apostrophé par une membre du personnel scolaire de l'école maternelle Jean-Macé, ce matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Jean-Christian Rey lui rappellera que la ville « a mobilisé des moyens supplémentaires » et qu’il faudrait attendre « ce que le retour d’expérience donnera. » Il est 9h30, cap sur le groupe scolaire Jean-Jaurès, où l’école maternelle a vu ses sols et son système de chauffage refaits cet été.

L’occasion d’un petit détour par les locaux de l’inspection de l’Education Nationale, mitoyens de l’école, dont la toiture fuit au niveau de la salle de réunion. Le maire dira réfléchir à déménager les services.

Plus de CP que prévu à Jules-Ferry

Le convoi se dirige alors vers l’école maternelle Montessori, qui a vu trois enfants « surprises » arriver ce matin. Leurs parents n’ayant pas fait les démarches nécessaires, ils n’étaient pas inscrits dans l’établissement. Rien de bien grave cependant dans l’école qui a compté parmi ses élèves… le maire.

10h45, il est temps de se rendre au groupe scolaire Jules-Ferry. Le nouveau directeur de l’établissement M. Treillet se dira « inquiet ». Il a beaucoup de CP cette année, plus que prévu. Il préconise l’ouverture d’une classe supplémentaire et attend un coup de pouce.

Ce matin, dans une salle de classe de l'école élémentaire Jules-Ferry équipée d'un tableau blanc interactif (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Ce matin, dans une salle de classe de l'école élémentaire Jules-Ferry équipée d'un tableau blanc interactif (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

11h30, cette tournée des écoles s’achève par un établissement privé, l’école Sainte-Marie. Crucifix et Vierge-Marie dans l’entrée, l’établissement catholique est bien loin des préoccupations de ceux du public. Ici tout est neuf, la réforme des rythmes scolaires ne sera pas appliquée, et la rentrée c’était hier…

Les petits bagnolais scolarisés dans les autres établissements de la ville auront, eux, classe le mercredi et des activités périscolaires le vendredi de 13h30 à 16h30.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité