Actualité générale.Actualités

GARD Violences : des pompiers du syndicat SUD à l’Elysée

Droits réservés.
Droits réservés.
Droits réservés.

Tout feu tout flamme, quatre sapeurs-pompiers responsables nationaux du syndicat SUD SDIS : Patrice Cartagéna, Manuel Coullet, Rémy Chabou et le Gardois Frédéric Nadal sont montés à Paris pour remettre une lettre au président de la République. "L'idée est partie de notre page facebook "Agressions pompiers". Nous nous sommes dit, au bout de 500 "j'aime", on écrit une lettre à François Hollande. Au bout de 5 000, on monte à l'Elysée", explique Frédéric Nadal. Objectif de ce petit coup médiatique : interpeller les autorités sur les agressions perpétrées envers les sapeurs-pompiers. Début septembre, un impact de balle a été retrouvé sur la nacelle d'une grande échelle de la caserne de Nîmes, sans toutefois que l'on sache les circonstances exactes de l'incident.

Droits réservés.
Droits réservés.

Equipés d'un gilet par balle histoire de marquer les esprits, les membres de la sécurité civile réclament à l'Etat "un encadrement policier durant les interventions mais aussi, que l'on soit reconnu comme métier à risque en bénéficiant d'une prime de 40 euros par mois", poursuit le Gardois, qui attend toujours une réponse du préfet du Gard, suite à une entrevue après la découverte de l'impact.

Malgré leur panache, les sapeurs-pompiers n'ont pas eu accès à l'Elysée, stoppés dans leur élan par le service de sécurité de l'Elysée et plus tard, de celui du ministère de l'Intérieur. La missive a tout de même été transmise au secrétariat… En attendant, les sapeurs-pompiers patienteront jusqu'au 121ème congrès des sapeurs-pompiers qui se déroule à Avignon du 1 au 4 octobre. Nul doute qu'un ou plusieurs membres du gouvernement y feront leur apparition.

Lire aussi : GARD Violences : les sapeurs-pompiers demandent l’aide de l’Etat

 

Coralie Mollaret

Publicité
Publicité
Publicité

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Un commentaire

  1. Il y a peu des élus du FN de Nimes devaient quitter le quartier de Valdegour devant la menace de voyous sous les yeux (et la complicité ?) d’élus UMP sans réaction. Richard Tiberino et Laurent Burgoa se vantant même de pouvoir circuler en toute sécurité partout dans les quartiers sensibles…
    Pourquoi donc pourraient ils le faire et non pas les pompiers, les policiers, les professeurs, les docteurs, les chauffeurs de bus, les commerçants…?
    -> certaines associations reçoivent des subventions, d’ici à penser que la mairie achète la paix des élus UMP, il n’y a qu’un pas.
    Les élus FN de Nimes apportent leur total soutien à l’ensemble des victimes de la politique menée ici et exigent la sécurité pour tous.
    Le silence du Sénateur-Maire JP. Fournier en dit long sur son « action ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité