A la uneActualité générale.Actualités

INONDATIONS L’état de catastrophe naturelle reconnu dans 26 communes du Gard

Saint-Laurent-le-Minier après les inondations. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard).
Saint-Laurent-le-Minier après les inondations. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard).

Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, a annoncé ce matin l'état de catastrophe naturelle sur 73 communes du Gard, de l'Hérault et de l'Aveyron, suite aux inondations qui ont touché la région la semaine dernière. "Comme à chaque fois, pour l'agriculture, les pertes liées au fond - notamment les vignes ou les parcelles recouvertes de limon -, seront prises en charge", a précisé Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement devant la presse ce midi.

Les 26 communes gardoises concernées : 

Alès,
Anduze,
Avèze,
Boucoiran-et-Nozières,
Brignon,
Cadière-et-Cambo,
Corbès,
Mages,
Massillargues-Attuech,
Molières-Cavaillac,
Montdardier,
Rousson,
Saint-Christol-lès-Alès,
Saint-Hilaire-de-Brethmas
Saint Hippolyte-du-Fort,
Saint-Jean-du-Gard,
Saint-Julien-les-Rosiers,
Saint-Laurent-le-Minier,
Saint-Martin-de-Valgalgues,
Saint-Privat-des-Vieux,
Salindres,
Sumène,
Thoiras,
Tornac,
Vézénobres
Vigan.

L'arrêté interministériel sera publié au journal officiel du 26 septembre 2014. Il traduit la mobilisation des services de l’Etat pour que les premiers dossiers soient traités dans les délais les plus brefs afin de venir immédiatement en aide aux communes les plus touchées.
Les autres communes non encore retenues feront l'objet d'un examen complémentaire lors d’une nouvelle Commission Nationale Interministérielle qui se réunira dans les semaines à venir.

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “INONDATIONS L’état de catastrophe naturelle reconnu dans 26 communes du Gard”

  1. Sommieres ne fait pas des communes en catastrophe naturelle, je ne comprends pas, alors qu’il y a eu presque 2 mètres d’eau…il y a des commerçants de la ville qui ont perdus du matériel les empêchant de reprendre leur activité…. Il faut rétablir ce manquement!
    Les décideurs dans leur fauteuil de cuir, n’imagine pas ce que cela peut entraîner :dépôt de bilan, car les assurances ne prennent pas en compte si il n’y a pas catastrophe naturelle, sur quoi se base -t-on pour juger de l’état de catastrophe ….
    Pathétique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité