Actualité générale.ActualitésPolitiquePolitique.

SÉNATORIALES Le Front de Gauche encore une fois doublé par le Front National

FN PCF
Les têtes de liste FN (Julien Sanchez, maire de Beaucaire) et PCF (Bernard Clément, maire de Domessargues) des sénatoriales. Photo montage : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Elections présidentielles, municipales et sénatoriales… Dans le Gard, le Front National se place désormais devant le PCF.

Le maire FN de Beaucaire Julien Sanchez n'a pas décroché de strapontin au palais du Luxembourg. Il ne reste pas moins "satisfait" de son résultat, ce dimanche aux sénatoriales : "En 2008, nous avons rassemblé une trentaine de voix*, aujourd'hui nous avons 179 voix… Et nous avions seulement 80 grands électeurs - sur les 1860 - encartés au FN". Les discours va-t-en-guerre d'il y a encore quelques semaines ont visiblement laissé la place au relativisme… Début septembre, ce même candidat avançait avec force : "On se doute que l’UMP et le PS auront chacun un siège. Mais le FN pourrait très bien obtenir le troisième. Quand ont voit les sondages qui donnent Marine Le Pen en tête du premier tour en 2017 et vainqueur face à François Hollande… On voit que nous sommes en progression“.

Si la première partie de la déclaration s'apparente plus à la méthode Coué qu'à de minutieux calculs électoraux, le FN vise juste sur sa progression. "Parti contestataire", il partage le trait de caractère avec un Front de Gauche qui, au fil des scrutins, perd de sa superbe. Tête de liste Front de gauche dans le Gard, Bernard Clément n'a recueilli que 148 voix, soit 8 % des suffrages exprimés aux sénatoriales. Au scrutin uninominal de 2008, le maire PCF de Domessargues avait rassemblé sur son nom 158 voix. C'était sans compter ses homologues communistes, Sylvette Fayet et Edouard Chaulet, qui avait drainé respectivement 154 et 182 voix.

Depuis 2012, le Front National devance le Parti Communiste. Aux présidentielles, Marine Le Pen est arrivée en tête dans le Gard avec 25% et a devancé, à l'échelle nationale, Jean-Luc Mélenchon de 6%. Même scénario aux  municipales nîmoises : la quadrangulaire a permis au FN de rafler plus de 20 % des suffrages et de faire élire six élus. Bernard Clément attribue ces défaites au phénomène du vote utile : "Par crainte de voir arriver au pouvoir le FN, les électeurs se dirigent vers l'UMP et le PS". Pas certain que l'explication continue de convaincre…

*32 voix pour la candidate FN Evelyne Ruty aux sénatoriales de 2008.

Lire aussiSENATORIALES Front national : le maire de Beaucaire Julien Sanchez veut décrocher le troisième siège

SÉNATORIALES Le PCF va-t-en-guerre contre la droite et le PS (Vidéo)

 

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

1 commentaire sur “SÉNATORIALES Le Front de Gauche encore une fois doublé par le Front National”

  1. 24.41% et 7 élu(e)s pour la liste FN : Nîmes ville Française -> municipales 2014.
    Contrairement aux refrains des uns et des autres nous assistons à la montée en puissance d’un vote d’adhésion aux propositions développées par le mouvement patriote autour de l’Europe des Nations.

    “Par crainte de voir arriver au pouvoir le FN, les électeurs se dirigent vers l’UMP et le PS“. Pas certain que l’explication continue de convaincre…
    En effet Madame Mollaret.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité