Actualité générale.Actualités

BAGNOLS Le nouveau commandant de la compagnie officiellement intronisé

Le nouveau commandant (au centre) et le colonel Poty (à droite) (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le nouveau commandant (au centre) et le colonel Poty (à droite) (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La cérémonie s’est déroulée hier soir, un peu plus de deux mois après sa prise de fonction à la tête de la compagnie de gendarmerie de Bagnols.

Le chef d’escadron Philippe Daziano-Leclercq était donc à l’honneur, dans la cour de la gendarmerie bagnolaise, en présence d’un parterre d’élus du Gard rhodanien — territoire largement couvert par la compagnie, qui s’étend sur 90 communes et 5 cantons.

Des élus de l'agglo ont fait le déplacement (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Des élus de l'agglo ont fait le déplacement (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« Une responsabilité lourde »

La cérémonie, avec uniformes, musique et sabres, s’est déroulée en présence du colonel Pierre Poty, commandant du groupement de gendarmerie départementale du Gard.

Le colonel a ensuite pris la parole pour dresser le portrait du nouveau commandant de la compagnie de Bagnols qui, à 43 ans, aura en charge « un territoire contrasté, où la délinquance reste forte, avec plus de 3 800 crimes et délits l’an dernier. » Le colonel a également rappelé que la compagnie de Bagnols devait lutter contre « une délinquance marquée dans le secteur de l’Uzège, ainsi que la sécurité du site de Marcoule, une responsabilité lourde », bref une compagnie « qui nécessite un engagement sans faille et une disponibilité de tous les instants. »

Le colonel a également loué les compétences acquises par le chef d’escadron, notamment en gendarmerie mobile. « Cette expérience me donne un regard différent, et un sens tactique », confirme Philippe Daziano Leclercq.

Hier soir, lors de la cérémonie (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, lors de la cérémonie (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« Un marathon de quatre ans »

Le nouveau commandant est donc à Bagnols pour quatre ans, une période attaquée pied au plancher. « Les événements se sont enchaînés et ont marqué ces deux mois », rappelle-t-il.

Car la vie d’un commandant de compagnie n’est pas de tout repos : « C’est en moyenne 15 jours de permanences de jour et de nuit par mois, durant lesquelles le téléphone sonne assez régulièrement, explique le nouveau commandant. Et même quand on n’est pas de permanence opérationnelle, le commandant est celui vers lequel convergent toutes les problématiques et les demandes, c’est la pierre angulaire. »

Heureusement, il sait qu’il peut compter sur « deux adjoints expérimentés, le commandant Dryjer et le capitaine Main. » De quoi aborder avec sérénité ce qu’il qualifie de « marathon de quatre ans. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité