A la uneActualité générale.Actualités

THEÂTRE DE NÎMES Un Platonov moderne et exaltant

Le Collectif Les Possédés devant le théâtre de Nîmes. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Le Collectif Les Possédés devant le théâtre de Nîmes. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Le collectif Les possédés met en scène le premier texte de Tchekhov écrit à l'âge de 18 ans. L'auteur russe délivre ici tout l'étendu de son génie, et amorce les premières lueurs d'un nihilisme naissant. l'actrice Emmanuelle Devos y incarne l'un des rôles clefs.

De son vivant, Tchekhov n'aura pas pu voir sa pièce interprétée sur scène. Si aujourd'hui certains aspects des personnages sont d'actualité, l'image de la femme fumant des cigarettes et légèrement portée sur l'alcool dérangeaient, notamment la célébrissime actrice de l'époque Maria Iermolova qui refusa de jouer la pièce. Le texte est alors perdu, et retrouvé par hasard en 1921 dans le coffre d'une banque à Moscou. L'histoire se situe aux alentours de 1880, la Russie est en proie à une société en profond bouleversement. Il est question de romantisme, de mélodrame, aux travers des thèmes universels : l'amour, Dieu, la mort, la gastronomie. Des amis se retrouvent pour fêter un événement et confrontent leurs doutes, leurs rancœurs. Peu à peu, des tensions vont s'installer et laisseront apparaître les trais d'une société privilégiée dont le jeune Platonov observe avec mépris et désinvolture les contours. Séducteur, outrancier, cynique, le personnage principal nourrit à la fois de nombreuses ambiguïtés tout en s'inscrivant dans la grande tradition des romantiques nihilistes. Pour Rodolphe Dana, qui a dirigé cette création, "Tchekhov se questionne sur des thèmes qui nous sont toujours à l'heure actuelle familiers. Comment on s'en sort quand on ne croit plus en grand chose ? L'amour peut-il sauver une existence ?" Platonov est ainsi confronté à une relation passionnelle  qui modifiera sa pensée nihiliste. L'auteur rend compte d'un aspect historique de la Russie, le rapport à l'argent, l'accession à la propriété, tout ce qui a fait la brutalité et le paradoxe de ce pays. "Tchekhov détestait l'aristocratie décadente de l'époque. Ces personnages sont frustrés et ont tous des objectifs à atteindre très forts."

Afin d'éviter d'assimiler le contenu de la pièce à une époque bien déterminée, le collectif Des Possédés préfère les décors intemporels, qu'ils qualifient de "flouter" pour servir la modernité étonnante de l’œuvre. L'actrice Emmanuelle Devos (Sur mes lèvres, l'Adversaire, Rois et Reine...) interprétera l'un des rôles phares, celui d'Anna Petrovna, la Générale. Née d'une rencontre avec Rodolphe Dana, les talents et le charisme de l'actrice ont sauté aux yeux des membres du collectif pour lui proposer ce rôle qu'elle n'a pas hésité à accepter.

Mardi 14, jeudi 16, vendredi 17 octobre 2014 à 20h
Mercredi 15 octobre 2014 à 19h - Théâtre de Nîmes Bernadette Lafont
Durée 3h30 avec entracte

Tarifs disponibles ici : http://www.theatredenimes.com/prat_3.php

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité