A la uneCulture

BAGNOLS En images : l’expo événement « les Bagnolais dans la Grande Guerre »

L'exposition, au centre Saint-Maur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'exposition, au centre Saint-Maur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

C’est un des vrais temps forts de cette année de commémoration du centenaire de la première guerre mondiale.

L’exposition « Les Bagnolais dans la Grande Guerre » a ouvert ses portes hier au centre d’art rhodanien Saint-Maur. Une salle qui a rarement été aussi pleine qu’hier soir, à l’occasion du vernissage.

L'exposition, au centre Saint-Maur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'exposition, au centre Saint-Maur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Dans un bref discours, le conseiller municipal délégué aux anciens combattants Raymond Masse a salué « le travail énorme des services municipaux » pour mettre en place cette exposition, qui vise à « permettre à la population de se rendre compte de ce qu’était la vie à l’époque. »

L'adjointe à la culture Ghislaine Courbey et le conseiller municipal aux anciens combattants Raymond masse, au vernissage de l'exposition, au centre Saint-Maur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'adjointe à la culture Ghislaine Courbey et le conseiller municipal aux anciens combattants Raymond masse, au vernissage de l'exposition, au centre Saint-Maur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

L’adjointe à la culture Ghislaine Courbey a quant à elle remercié les villes jumelles de Bagnols, qui ont contribué à l’exposition, avant de voir dans cet événement « un message de courage, d’espoir et de paix pour les jeunes générations. »

L'exposition, au centre Saint-Maur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'exposition, au centre Saint-Maur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Un message de paix également prôné par Kurt Soehngen. Ce citoyen allemand, qui a un pied à terre du côté de la Roque-sur-Cèze, est l’ancien président du conseil municipal de Braunfels, commune allemande jumelle de Bagnols. Il est venu spontanément hier soir avec l’ancien maire de Braunfels, pour affirmer qu’« il faut commémorer ce qui s’est passé entre nos deux pays. Mon grand père a été à Verdun, côté allemand. Toute la guerre était affreuse, idiote et folle. C’est nécessaire de raconter ça aux jeunes. »

L'exposition, au centre Saint-Maur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'exposition, au centre Saint-Maur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'exposition, au centre Saint-Maur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'exposition, au centre Saint-Maur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Pour ce faire, un gros travail a été fait par les services de la médiathèque et des archives municipales. Le responsable des archives Laurent Augé explique qu’il compte « une trentaine de donateurs, certains ayant déjà prêté des documents depuis plusieurs années. » Comme l’a souligné l’élue, les villes jumelles ont également contribué, notamment la ville italienne de Feltre, venue « avec une voiture remplie à ras bord » d’objets.

L'exposition, au centre Saint-Maur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'exposition, au centre Saint-Maur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'exposition, au centre Saint-Maur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'exposition, au centre Saint-Maur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Résultat : lui et Valérie Serre, responsable du fond patrimonial à la médiathèque, ont eu un gros travail de tri. « On ne présente qu’une infime partie des documents qui nous ont été confiés », dixit Laurent Augé.

La borne numérique, disposée dans le centre Saint-Maur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La borne numérique, disposée dans le centre Saint-Maur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Pour pouvoir tout de même montrer ce patrimoine caché, une borne numérique a été mise en place, sur laquelle l’ensemble des documents a été numérisé, et est consultable in situ. En attendant de disposer, explique Valérie Serre, « d’un portail patrimoine pour pouvoir faire des expositions virtuelles. »

« Les Bagnolais dans la grande guerre », jusqu’au samedi 22 novembre au centre d’art rhodanien Saint-Maur. De 10h à midi et de 14h à 18h, entrée libre. Infos : 04 66 50 50 35.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité