Actualités

ALÈS Les postiers en grève depuis jeudi dernier

Photo dillustration Objectif Gard)
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

De nombreux facteurs rattachés à l'établissement d'Alès sont en grève depuis jeudi dernier. Ils dénoncent "un management agressif" et "une situation sanitaire préoccupante". Ce mardi, le mouvement de grève a été reconduit jusqu'à demain matin.

Les bureaux de poste d'Alès, La Grand-Combe, Génolhac, Bessèges, Barjac, Saint-Ambroix, Les Mages et Salindres tournent au ralenti depuis jeudi dernier, date à laquelle un préavis de grève a été déposé. Au cœur des revendications des facteurs : "un management répressif à l'origine de nombreux arrêts maladies", indique Jérôme Lacroix, secrétaire de la section syndicale CGT de La Poste. "Environ 65 % des effectifs de distribution du courrier sont en grève. Hier, cinq chefs d'équipes ont rejoint le mouvement. C'est une première", indique t-il.

Les postiers accusent la direction "de créer un climat de peur depuis quelques mois, avec beaucoup de stress et de pression au travail". Une situation que la plupart ne supporte plus. "Certains sont sous anti-dépresseurs, d'autres sont en arrêt maladie longue durée", signale Jérôme Lacroix. Et d'ajouter : "Les personnes qui sont à la tête de l'établissement ne veulent pas reconnaître que les risques psycho-sociaux existent réellement". Ces derniers jours, des séances de négociations ont permis d'obtenir quelques avancées, "notamment sur les embauches", mais celles-ci "sont encore loin d'être suffisantes". Demain matin, une nouvelle décision sera prise sur les suites à donner au mouvement.

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité