Actualité générale.

NÎMES Contrôle URSSAF : l’UPE organise une formation pour les chefs d’entreprise

L'UPE 30 et l'UPE 13 lors de la conférence de presse sur la réforme territoriale. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
L'UPE 30 et l'UPE 13 lors de la conférence de presse sur la réforme territoriale. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Demain, le syndicat patronale organise une formation à destinations des chefs d'entreprises contrôlés par l'URSSAF. Intitulée Contrôle URSSAF : défendez-vous droits, la formation a pour objectif de présenter les grandes étapes d'un contrôle Urssaf, décrypter les méthodes de l'Urssaf, repérer les zones à risques : (éléments de salaires , contributions retraite et prévoyance, les frais professionnels, travail dissimulé…) et de maîtriser les voies de recours.

"Compte tenu de la complexité de la réglementation sociale, quelle entreprise peut être sûre d'être en conformité avec la loi ? Les pouvoirs de contrôle étendus des inspecteurs du recouvrement et leur marge de manœuvre dans l'interprétation des textes contribuent à accentuer ce phénomène d'inquiétude", fait savoir l'UPE 30. En Partenariat avec l'UPE 13, la formation se déroule le 20 novembre prochain de 9 heures à 13 heures au siège de l'Union Pour les Entreprises du Gard 13 bis Boulevard Talabot à Nîmes.

Tarif adhérents : 430 euros HT
Tarif non adhérent : 580 euros HT

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

2 réactions sur “NÎMES Contrôle URSSAF : l’UPE organise une formation pour les chefs d’entreprise”

  1. “Compte tenu de la complexité de la réglementation sociale, quelle entreprise peut être sûre d’être en conformité avec la loi ? Les pouvoirs de contrôle étendus des inspecteurs du recouvrement et leur marge de manœuvre dans l’interprétation des textes contribuent à accentuer ce phénomène d’inquiétude“
    Les Inspecteurs de l’URSSAF sont des spécialistes du droit social … Il en va de même pour les experts-comptables auxquels font appel les chefs d’entreprises.
    Alors pourquoi y a-t-il des redressements ?
    Est-ce que parce que les cabinets comptables font traiter les dossiers par des « petites mains » incompétentes ?
    Est-ce que parce que les cabinets comptables ne sont pas au courant de tout ce que font les chefs d’entreprise ?
    Est-ce que parce que les chefs d’entreprises font des « erreurs » volontaires (qu’on peut donc appeler des fraudes) ?
    Est-ce que c’est parce que les contrôles URSSAF ne remontent que sur 3 ans et que les entreprises ne sont contrôlées que très épisodiquement et jamais tous les 3 ans (ce qui minimise fortement les conséquences financières d’un redressement) ?
    Quant aux « interprétations » des textes qui seraient faites par les Inspecteurs de l’URSSAF, c’est une contre-vérité : les URSSAF et leurs Inspecteurs reçoivent des consignes très précises de l’ACOSS en fonction des consignes découlant notamment des Lettres Ministérielles, de la Jurisprudence, des Réponses de l’Assemblée Nationale, etc …
    Messieurs de l’UPE30, « Nemo censetur ignorare legem » … surtout que les URSSAF ont une très grande action pédagogique auprès des employeurs.
    Et vous ? Qu’allez-vous faire auprès de vos collèges chefs d’entreprise ? Répéter ce que dit et écrit l’URSSAF ? ou donner des moyens d’échapper à certaines règles ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité