A la uneActualités

11 NOVEMBRE L’attendrissant hommage aux Poilus du petit Samuel

Ce matin, lors de la commémoration du centenaire de la première Guerre Mondiale, au Square du 11 novembre de Nîmes. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Ce matin, lors de la commémoration du centenaire de la première Guerre Mondiale, au Square du 11 novembre de Nîmes. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Coiffé d'un béret marron qui laisse à peine entrevoir son regard noisette, Samuel du haut de ses six ans, assiste avec attention à la commémoration du centenaire de la Première Guerre Mondiale, au square du 11 novembre à Nîmes. Au premier rang, il tient dans sa petite main un gerbera fraîchement coupé. "C'est lui qui l'a choisie ce matin chez le fleuriste", raconte sa maman, Florence. En retrait, elle garde avec son mari Christian un oeil bienveillant sur son fils.

photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Originaire de Nîmes, le couple tient à sensibiliser leur enfant "au devoir de mémoire". "Il est en CP, les professeurs ne lui expliquent pas tout, comme ce qu'était la grande Guerre, mais nous, nous essayons de le faire dès maintenant", explique Florence dont les grands-parents, professeurs de métiers, sont morts à Verdun.

La fleur de Samuel est destinée au "soldat inconnu, il y en a plein en France", avance fièrement l'enfant qui argumente : "j'ai choisi une fleur jaune parce que c'est la couleur du soleil". Sur le qui-vive, Samuel attend la fin de la cérémonie pour déposer son gerbera. "C'est important de cultiver la mémoire de nos enfants pour ne pas que les guerres et autres évènements marquants de notre Histoire tombent dans l'oubli", conclut Christian.

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

1 commentaire sur “11 NOVEMBRE L’attendrissant hommage aux Poilus du petit Samuel”

  1. Bonjour,
    J’ai vu ce petit garçon, ce matin, et je l’ai trouvé touchant.
    Merci pour votre article qui me permet de découvrir le pourquoi de sa fleur.
    Je salue les parents pour leur engagement.
    Je serai très heureux de pouvoir accueillir le jeune Samuel et ses parents, à l’inauguration de l’exposition « Nos grands-parents dans la grande guerre – 1914, les moissons interrompues », qui se déroulera ce vendredi 14 novembre à 18 heures 30 aux Archives Départementale du Gard (365, rue du Forez à Nîmes).
    Qu’il remette sa casquette et je le reconnaitrai. Je pourrai alors lui offrir son carton d’invitation et lui faire les honneurs d’une visite V.I.P.
    Il me reste à espérer que ses parents prendrons connaissance de mon petit message à temps (c’est pour dans trois jours).
    Jacky Masselot
    président du CHATO (Club d’Histoire Au Travers des Objets)
    Association qui monté cette exposition, en partenariat avec les Archives du Gard et le service départemental de l’ONAC-VG (Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre).
    Ce fut une belle cérémonie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité