A la une

FAIT DU JOUR Le label gardois Don’t Stop Music au sommet des charts

Guislain, Polo et Didier alias H, du label Don't Stop Music. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Guislain, Polo et Didier alias H, du label Don't Stop Music. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Après avoir sorti un florilège d'albums rap dans tout l'hexagone et une compile Gard au Son mettant à l'honneur les artistes locaux, le label Don't Stop Music passe à la vitesse supérieur avec Rap Ghetto 2, dans le top vente des charts français.

Don't Stop Music est un modeste label qui travaille d'arrache-pied pour promouvoir au plus grand nombre les artistes qui trouvent leurs faveurs. Et l'affaire n'est pas de tout repos. Elle est d'abord une histoire de passionnés qui ont construit sur les cendres d'un ami disparu tragiquement en 2006, une association nommée Red One Music, en son honneur. "Le rappeur L.I.M est descendu de Paris pour appuyer l'histoire, il nous a conseillé car nous voulions publier le projet de Redouane." Polo en reverse les bénéfices à la famille de l'artiste et professionnalise son association en SARL, renommée donc Don't Stop Music, et publie un deuxième album avec des invités de marque tel que Kery James, Le Rat Luciano, L.I.M, ou Larsen. "Les débuts ont été difficile, il faut le reconnaitre. On se faisait un peu avoir, notre premier clip nous a coûté très cher. Aujourd'hui, on est mieux armé". Il aura fallu 7 ans d'existence et une quinzaine d'albums sortis dans les bacs, dont des révélations comme Légende Urbaine, pour que Don't Stop Music s'impose dans le paysage musical français. "Nous somme moins reconnus à Nîmes qu'à Paris. Il y a quelques jours encore, nous étions sur Skyrock pour faire la promo de Rap Ghetto 2".

"On veut être noble pour de bonnes causes"

Avec trois salariés permanents, le label s'oriente vers une démarche pédagogique, loin des clichés parfois véhiculés par les médias sur le rap. "Les enfants sont bercés par la musique urbaine, le rap, ce n'est plus les insultes envers la police et ce genre de chose. Aujourd'hui, on parle de pop urbaine plutôt." Et pour donner du sens à leurs ambitions, Don't Stop Music propose des ateliers d'écriture, de vidéos ainsi que des ateliers éco-déco. "On a une dizaine d'enfants par atelier. Ils sont passionnés et ont beaucoup d'idées. Nous essayons de leur tenir un discours sur l'importance de recycler les matériaux, et de ne pas tomber dans la consommation excessive". Dans les ateliers d'écriture, l'écologie est souvent abordée en détournant des chansons de leur répertoire comme Black-M Sur ma route. Une activité qui peut surprendre pour un label de rap, mais qui s'inscrit dans une volonté de diversification, y compris musicalement. "Nous voulons nous ouvrir à d'autres styles que le rap. Nous allons bientôt produire une compilation de flamenco par exemple." Alors que l'orientation de Don't Stop Music est clairement nationale,  leur immersion dans la scène gardoise les pousse tout de même à produire une compilation d'artistes locaux, Gard Au Son sortie en septembre 2013, dont les bénéfices ont été reversé pour l'association Le sourire de Lenny qui lutte pour offrir une opération expérimentale aux Etats-Unis à un petit garçon atteint de problèmes moteurs.

À la sueur de leurs fronts, les trois activistes de la culture urbaine dans toute sa noblesse (Polo, Didier alias H et Pettino Guislain) sont actuellement sur le chemin de réussite. Leur dernière compilation en date intitulée Rap Ghetto 2 s'est classée top album sur chartsinfrance.net pour les ventes numériques à la 169ème place, "devant les Gipsy Kings" plaisante Polo. Un succès mérité qui prouve qu'avec de la passion, tout est possible, et qui devrait susciter des vocations chez les plus jeunes.

Plus d'information sur la page Facebook de la compilation Rap Ghetto 2

Lien d'achat FNAC de la compilation : http://musique.fnac.com/a7756039/Rap-Ghetto-2-Rap-Ghetto-2-CD-album

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité