ActualitésPolitique

UZÈS Le conseil municipal demande des subventions pour les dégâts des intempéries

Lors du conseil municipal d'Uzès, mardi soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Lors du conseil municipal d'Uzès, mardi soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

C’est un conseil municipal expéditif qui s’est tenu hier soir en mairie d’Uzès.

Trente minutes — pas plus — moins une, de silence en mémoire des victimes des actes terroristes de la semaine dernière.

1 299 990 euros de dégâts pour les intempéries

Le premier point des sept à l’ordre du jour n’était pas le moins intéressant. Il s’agissait de demander des subventions pour la réparation des dommages des intempéries d’octobre dernier. « Ces intempéries ont causé de lourds dommages, a d’abord rappelé l’adjoint aux travaux Gérard Bonneau, rapporteur de la délibération. Ces dommages ont été évalués de façon concertée par les services de la ville et du Conseil général, et la commune est inscrite au dispositif de soutien aux communes sinistrées de l’Etat, du Conseil général et de la région. »

L’élu a ensuite détaillé l’estimation des dégâts, et le moins que l’on puisse dire c’est que la facture est salée : « 56 000 euros pour le réseau d’eau potable, 20 000 euros pour le réseau d’assainissement, 81 000 euros pour les réseaux secs, 1 042 990 euros pour la voirie et 100 000 euros pour les bâtiments communaux », soit un total de 1 299 990 euros hors taxes.

« 40 % » du montant des dégâts espéré

Une somme pour une commune dont le budget 2014 s’élevait à un peu moins de 15 millions d’euros (dont près de 3 millions d’investissement). Le conseil municipal a donc décidé hier soir de « solliciter des subventions au niveau le plus élevé à l’Etat, le Conseil général et le Conseil régional » d’après les mots de Gérard Bonneau, qui nous a confié espérer « aux alentours de 40 % » du montant des dégâts.

Le maire Jean-Luc Chapon a ensuite mis au vote la délibération, qui a été approuvée à l’unanimité.

Et aussi :

Un terrain acheté pour la liaison inter quartiers : l’achat d’un terrain rapporté par l’adjoint aux finances Thierry de Seguins-Cohorn était également au programme du conseil municipal d’hier soir. Un terrain de 3751 mètres carrés vendu à la commune 7 euros le mètre carré, soit 26263,44 euros en tout. « Cette acquisition est dans la logique de la poursuite des différentes acquisitions foncières afin de mener à bien une liaison inter quartiers afin d’améliorer le trafic routier » a expliqué l’élu, avant que Jean-Luc Chapon ne précise que « la liaison va se faire du rond-point Mayac au rond point du Mas de Mèze. » Martial Jourdan l’a alors interpellé sur la question de la venue du commissaire enquêteur et d’éventuels recours, ce à quoi le maire a répondu que « si le commissaire enquêteur le veut on lui expliquera le projet. »

Une question orale sur le tourisme : le conseiller municipal Christophe Bouyala s’est ému en toute fin de conseil municipal du fait que « depuis la mise en place des commissions, la commission tourisme ne s’est pas encore réunie » avant de poser la question d’une éventuelle perte du label « Station classée de tourisme » de la commune. « Je me suis renseigné, lui a répondu Jean-Luc Chapon. La ville est classée jusqu’en 2018. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité