ActualitésPolitique

PONT-SAINT-ESPRIT Après le braquage du loto, le conseil municipal débat sur la vidéo-protection

Hier soir, lors du conseil municipal (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, lors du conseil municipal (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, lors du conseil municipal (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Une dizaine de jours après les faits, le braquage du loto de l’APE Dolto au centre Pépin était en filigrane des débats lors du premier conseil municipal de l’année à Pont-Saint-Esprit hier soir.

Ainsi, la cinquième délibération, portant sur une demande de subvention dans le cadre du Fonds Interministériel de Prévention de la Délinquance (FIPD) pour étendre le système de vidéo-protection* a été le théâtre d’une passe d’armes entre l’opposition, Gilbert Baumet en tête, et la majorité.

« Oui à la vidéo, mais oui aux opérateurs ! »

Ainsi, après avoir rappelé subtilement qu’il était l’instigateur du système de vidéo-protection de la ville, l’ancien édile a dénoncé le fait que le système « ne fonctionne que le jour. Elle existait nuit et jour et on a dit que j’étais obsédé par la sécurité. Elle ne fonctionne pas non plus le dimanche, c’est aberrant ! » Gilbert Baumet a ensuite conclu en lançant « Oui à la vidéo, mais oui aux opérateurs ! Je vous demande de revenir sur votre position qui est rétrograde. »

L’adjoint à la sécurité Daniel Mouchetant lui a ensuite répondu que « la vidéo-protection fonctionne 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Après, qu’il n’y ait pas d’opérateur de 23h30 à 6 heures, d’accord. Mais si nous avions trouvé une situation financière saine, nous aurions peut-être pu continuer de nuit. Ça n’a pas été le cas, et vous le savez. »

« Je préfère installer 5 caméras de plus plutôt que d’en promettre 25 et de ne jamais les mettre »

Le maire Roger Castillon a ensuite appuyé son adjoint, estimant que « la vidéo n’a quasiment jamais permis d’attraper quelqu’un sur le fait. Le dispositif me paraît très adapté », avant de lancer : « je préfère que notre équipe installe 5 caméras de plus, plutôt que d’en promettre 25 et de ne jamais les mettre. »

« C’est regrettable, a rétorqué Gilbert Baumet. Une vidéo qui fait 24 heures sur 24 très bien, mais les opérateurs c’est indispensable. » Il s’est alors trouvé en l’élu frontiste Alain Salsano un allié, ce dernier estimant que « il faut impérativement des opérateurs, et que les forces de l’ordre soient disponibles 24 heures sur 24. » Le maire répondra que « si la gendarmerie nous appelle, on est capables de mobiliser quelqu’un rapidement pour visualiser les images. »

Le dernier mot reviendra à la première adjointe Claire Lapeyronie, rappelant une nuance très subtile : « on parle non de vidéo-surveillance, mais de vidéo-protection. » La délibération sera votée à l’unanimité.

Et aussi :

Le conseil municipal oscillait entre demandes et versements de subventions. Parmi elles, le conseil municipal a décidé à l’unanimité de verser une subvention de 10 730 euros au FC Bagnols-Pont pour la réalisation de ses projets sportifs. Par ailleurs, et suite au braquage du loto, le conseil municipal a décidé, là aussi à l’unanimité, de verser une subvention de 2 200 euros à l’APE Dolto pour compenser le dommage financier consécutif au vol.

 

*La ville prévoit l’installation de cinq caméras supplémentaires dans le centre ancien et une optimisation du maillage du territoire, pour 88 538 euros HT, avec une demande de subvention via le FIPD de 50 % du montant.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité