ActualitésSociété

ST-MARTIN-DE-VALGALGUES La gendarmerie en manque d’effectifs

Les quinze communes ont déposé une pétition au sous-préfet ce matin. DR
Les quinze communes ont déposé une pétition au sous-préfet ce matin. DR
Les quinze communes ont déposé une pétition au sous-préfet ce matin. DR

Ce matin, les quinze mairies couvertes par la gendarmerie de St-Martin-de-Valgalgues ont remis au sous-préfet une pétition de 4000 signatures pour demander six militaires supplémentaires. Objectif : faire face à l'augmentation continue des faits délictueux.

19 gendarmes pour 27 ooo habitants. C'est insuffisant pour les maires des quinze communes qui dépendent du territoire de St-Martin-de-Valgalgues. "Les cambriolages et les atteintes aux personnes ne cessent d'augmenter depuis 10 ans, surtout dans les zones péri-urbaines. Même si le taux d'élucidation est élevé. 130 faits délictueux supplémentaires ont été enregistrés en 2014 par rapport à 2013", constate Serge Bord, maire de St-Julien-les-Rosiers.

Ce matin, les élus ont demandé au sous-préfet de se saisir du dossier afin de recruter six gendarmes supplémentaires, et atteindre la proportion communément admise d'un gendarme pour 1000 habitants. "Les agents n'ont plus le temps de faire de la prévention, d'être présents sur le terrain pour dissuader les auteurs et diminuer le sentiment d'insécurité", souligne le maire de St-Martin-de-Valgalgues Claude Cerpedes, pétition à la main. Et d'ajouter : "Prévenir atténue la délinquance, les gendarmes nous l'ont confirmé".

Le sous-préfet François Ambroggiani a annoncé aux maires qu'il transmettrait cette doléance aux plus hautes instances, tout en invitant les élus à installer davantage de caméras au sein de leur commune. "Nous en avons déjà trois sur notre localité, c'est un coût supplémentaire de 35 000€", rappelle Claude Cerpedes qui, comme tous les maires de France, verra ses dotations budgétaires baisser en 2015.

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Articles similaires

Un commentaire

  1. L’insuffisance des policiers et gendarmes garants de l’ordre public républicain est parfois suppléé par des polices municipales garantes surtout de l’ordre du maire. En effet, par endroits : Nice, Levallois Perret, Putaux, Alès…ces « municipaux » ont tendance à se transformer en milice du maire par excès de zèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité