A la uneSociété

GRAU-DU-ROI Les jeunes taurins se fédèrent : quand l’union fait la force

Corentin Carpentier au micro. Photo Tony Duret / Objectif gard
Corentin Carpentier au micro. Photo Tony Duret / Objectif gard

Ce samedi matin, sur une plage privée du Grau-du-Roi, plus de 150 jeunes taurins venus des quatre coins du Gard mais aussi des départements et régions limitrophes se sont réunis pour la naissance d’un nouveau mouvement : « L’union des jeunes de Camargue, de Provence et du Languedoc ».

Cette union regroupe un nombre impressionnant de petites associations taurines locales comme les jeunes aficionados nîmois, l’association de la jeunesse grauléenne, l’association Camargua Forza de Vauvert, les collègues de Saint-Laurent-d’Aigouze… Corentin Carpentier, l’un des initiateurs de ce projet, explique la genèse de l’idée : « C’est parti d’une demande au préfet en mars dernier à la suite d’un nouveau mouvement anti-corrida à Saint-Gilles où l’on avait été menacé. Ca ne peut pas se passer comme ça à chaque fois ». Deuxième couche en ce début d’année : le tribunal de Tarascon va dans le sens des anti-corridas en interdisant la pratique de l’encierro, une tradition ancestrale, dans les rues d’Eyrargues. « Cette décision a été une prise de conscience pour beaucoup de jeunes. Nos traditions sont menacées », poursuit Corentin Carpentier.

Pour ne plus subir, les jeunes taurins vont rivaliser d’idées et multiplier les appels sur les réseaux sociaux : « Entre Facebook, Twitter et Instagram, on touche plus de 20 000 jeunes », assure celui qui est par ailleurs le président des jeunes UDI du Gard. Toutes les manifestations taurines seront ainsi mieux relayées : « Les jours où il y aura un risque, on viendra en masse », prévient Corentin Carpentier qui conclut : « On veut aussi promouvoir la course camarguaise en montrant des choses positives et en aidant les manadiers. Enfin, on veut dire stop à la non-assistance à traditions en danger ». A ce jour, ils sont environ 1000 membres à composer cette nouvelle union.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

5 réactions sur “GRAU-DU-ROI Les jeunes taurins se fédèrent : quand l’union fait la force”

  1. Bravo encore une fois à cette jeunesse qui se pose en mainteneur de nos traditions! ça fait chaud au coeur!
    On compte sur vous! Nous y étions avec mon épouse très heureux d’avoir vu Loic Auzolle et Hadrien Poujol soutenir ces jeunes! Je tire mon chapeau au jeune Corentin Carpentier que je connaissais que par TVSUD ou ses écrits! Un jeune engagé pour notre région et notre culture!

  2. Bravo les jeunes!
    Votre mobilisation était sur toutes les lèvres ce week-end au congrès de la Fédération Française de Course Camarguaise!

  3. Corentin Carpentier est un menteur !

    Président des Jeunes aficionados nîmois, il se pose en victime prétendant, de façon mensongère, avoir été « menacé par des anti-corrida ». Compte tenu de l’attrait du personnage pour les médias, on se doute qu’il n’aurait pas manqué d’attaquer en justice si le moindre cheveu de sa tête avait été effleuré…

    Il devient pathétique lorsqu’il se livre à des amalgames spécieux avec une mauvaise foi affichée car il sait pertinemment que l’Alliance Anticorrida a toujours fait le distinguo entre la course camarguaise et la corrida. Pour preuve l’affiche parue sur la Gazette de Nîmes du 29 mai 2014, contre laquelle il avait, déjà, jugé utile de s’insurger. Alléguer que notre combat vise à faire supprimer les manifestations auxquelles nos concitoyens, comme nous-mêmes, sommes attachés, relève du mensonge éhonté.

    D’ailleurs, comment cet éminent spécialiste de la tauromachie peut-il faire l’amalgame entre la camarguaise, qui respecte l’intégrité de l’animal et « L’ encierro à l’eyraguaise », pratique dégradante qui consistait à poursuivre un taureau entravé et à le faire chuter sur le bitume ? Fort heureusement, l’Alliance Anticorrida et ses partenaires sont parvenus à faire interdire ce spectacle indigne à la satisfaction de ceux qui ont vraiment la fé di biou.

    Mais le plus stupéfiant est d’apprendre que lui-même, et la nouvelle Union des jeunes de Camargue, de Provence et du Languedoc, ont l’intention d’ « aider les manadiers » ! Où étaient donc tous ces glorieux défenseurs qui dénoncent une « non-assistance à traditions en danger » quand seules l’Alliance Anticorrida, l’Œuvre d’Assistance aux bêtes d’Abattoirs et la SPA du Pays d’Arles ont sauvé, à leurs frais, cent deux taureaux abandonnés par leur propriétaire à Vauvert ou, plus récemment, ont assisté un manadier dont un taureau avait été poignardé lors d’une abrivado ?

    Poser la question c’est déjà y répondre…

  4. Il serait temps de cesser de se cacher derrière le mot « tradition » pour justifier n’importe quoi, et de confondre corrida et course camarguaise…

  5. Un arrêté du 4 juin 1966 avait interdit l’encierro à la corde d’Eyragues, non appliqué jusqu’au 16 janvier 2015. Mais peut-être que Corentin Carpentier n’avait jamais entendu parlé de cet arrêté vu qu’il est né après et que ses parents ont oublié de le lui dire…
    D’autre part, les afficionados s’entêtent à prétendre que la corrida forme le pilier central d’une feria et que donc si on l’abolit, on conduira une région entière à la ruine, plusieurs corporations professionnelles au chômage, car les touristes ne viendraient plus. Alors si on a 500 000 visiteurs sur 4 jours à la feria d’Arles, en 2010 48 000 spectateurs aux corridas, en 2011 40 600 spectateurs désireux d’assister aux corridas, soit une baisse de 15,41% en seulement un an, et qu’on considère que les spectateurs intéressés par les corridas comptent pour moins de 10% du nombre total de visiteurs, on peut se demander si ce n’est pas une allumette ou une paille qui fait soi-disant pilier central des traditions taurines. C’est vraiment un étai considérable qui ferait s’écrouler comme un château de cartes l’économie des 11 départements organisant des corridas, si cette barbarie pouvait cesser!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité