ActualitésEconomie

PONT-ST-ESPRIT Une réunion d’information sur l’accessibilité des commerces

Les intervenants de la DDTM, de Bouge ta Ville, de la Ville et de la CCI ont informé les commerçants au centre Pépin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Les intervenants de la DDTM, de Bouge ta Ville, de la Ville et de la CCI ont informé les commerçants au centre Pépin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Environ une soixantaine de commerçants ont assisté hier soir à une réunion d’information organisée par la ville, l’association Bouge ta Ville et la CCI de Nîmes sur le thème de la loi sur l’accessibilité des personnes en situation de handicap.

Une loi qui date de 2005, et qui n’a encore que très partiellement été suivie. Ainsi, la réunion d’hier soir avait pour objet principalement d’expliquer ce qu’est l’Ad’AP, l’Agenda d’Accessibilité Programmée, qui donne de trois à six ans aux commerçants pour se mettre aux normes. Un document à produire avant la fin du mois de septembre, sous peine de risque de poursuites pénales. Un dispositif qui reste encore abscons pour beaucoup d’entre eux.

La 13e réunion du département

Le but de cette réunion était donc de le défricher, dans un cadre éprouvé au niveau départemental : « on en est à 13 réunions de ce type dans le département, soit plus de 500 commerçants touchés », a noté Joël Duley, de la CCI, qui en a profité pour rappeler que « la CCI a mis en place une offre de diagnostics accessibilité à des prix compétitifs, avec l’aire du Conseil général. On en est à plus de 150 diagnostics déjà établis. »

Le président de la commission départementale d’accessibilité du sein de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM) du Gard Yves Nègre a pris le relais pour une présentation exhaustive du dispositif Ad’Ap, dont « le but n’est pas de retarder les travaux mais de les faire dans des délais raisonnables, dans les meilleures conditions possibles. »

« Le but n’est pas de couler votre boîte »

Poursuivant, Yves Nègre a ensuite estimé qu’il ne s’agissait pas « d’une contrainte de plus, mais une façon de ne pas vous exposer à un contentieux pénal. C’est plutôt une chance. »

Pas de quoi rassurer tous les commerçants : ainsi parmi les nombreuses questions l’un d’entre eux évoquera « les difficultés croissantes des commerces du centre-ville » et le fait qu’il ne se sentait « pas capable de remplir ce dossier ». En creux, la crainte de devoir mettre la clé sous la porte. « Le but n’est pas de couler votre boîte, lui a répondu Yves Nègre. C’est que tous ceux qui peuvent faire fassent ce qu’ils doivent », avant de lui rappeler les multiples motifs ouvrant à une dérogation.

Un site a été mis en place par le gouvernement sur cette thématique : www.accessibilite.gouv.fr.

Lire aussi :

PONT-ST-ESPRIT Loi sur l’accessibilité des personnes handicapées : le temps presse pour les commerces

UZÈS La CCI remet 3 diagnostics d’accessibilité des personnes à mobilité réduite

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité