Actualités

FERIA ARLES Une oreille pour Manzanarès et Castella

Le maestro Castella. Photo : Christian Cartoux pour Objectif Gard.
Le maestro Castella. Photo : Christian Cartoux pour Objectif Gard.

Une oreille pour Manzanarès et Castella. Silence pour Daniel Luque qui perd les trophées avec l’épée. 

Arènes d’Arles. 4ième de Feria. 17h.Temps hivernal avec du soleil balayé par le Mistral. ¾ d’entrée. Corrida avec un toro de Murube pour le rejoneador Manuel Manzanares et six toros de Montalvo pour  Sebastián Castella, Iván Fandiño et Daniel Luque.

Manuel Manzanares entame l’après-midi face à un toro de Murube fuyard à sa sortie. Grâce au travail du cavalier, il suit et permet par sa mobilité à Manzanares d’exprimer son talent sur de magnifiques montures marquées du Fer Pablo Hermoso de Mendoza. Quibros, pirouettes et autres adornos bien exécutés avec pour compléter un rejon de muerte en bonne place Manzanarès coupe une oreille.

Castella Reçoit avec suavité le deuxième toro. Avant d’utiliser la muleta, il essaye de dessiner de jolis mouvements de cape. Sa faena ne se déroule pas comme le souhaite Sébastian! Il accomplit un exercice de porfia (il se positionne à la pointe des cornes en s’exposant au maximum) à couper le souffle. Ovation après 2 avisos. Devant le 5ième, Castella débute sa faena assis sur l’estribo. L’animal noble, collabore avec le biterrois qui signe une belle faena. Elle se compose de muletazos templés réalisés des deux côtés. Entière desprendida. Oreille après aviso.

Ivan Fandino avec le 3ième toro rend une première copie qui démontre un travail soigné. Il monte en puissance après le premier tercio, notamment au cours de la faena par des séries de muletazos de qualité. Le torero basque s’est battu avec courage et technique. Il tue d’une épée entière suivie d’un descabello. Le toro tarde à mourir, cela influence le public qui se lasse et reste de bronze ! Saluts après aviso. Fandiño affronte un 6ième toro noble et fade, sans aucune transmission. Il abrège le 3ième tercio et envoie l’animal ad patras d’un pinchazo et d’une entière qui justifie son action. Saluts après aviso.

Fade et sans transmission, le quatrième toro de l'après-midi n’a donné aucune options positives à la prestation de Daniel Luque volontaire qui ne baissa jamais les bras ! Estocade entière. Silence. A cause de sa maladresse avec l’épée Luque perd la possibilité de remporter la moindre récompense ! Dommage, il avait distillé de beaux et efficaces muletazos dans un toréo au ralenti face au noble sixième, toro qui clôturait l’après-midi. Silence après aviso.

CHRISTIAN CARTOUX

Etiquette

Christian Cartoux

L'univers taurin et l'actualité Gardoise autour des aficionados, c'est ce que je vous propose de découvrir dans mes papiers, ouvrez l'oeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité