Actualité générale.

AFFAIRE PRADILLE Le président d’Habitat du Gard Denis Bouad convoqué par la police judiciaire

Au premier plan, Denis Bouad, actuel premier vice-président du conseil départemental. Photo : Coralie Mollaret / Objectifgard.
Au premier plan, Denis Bouad, actuel président du conseil départemental du Gard. Photo : Coralie Mollaret / Objectifgard.

La semaine prochaine, Denis Bouad, président d'Habitat du Gard ainsi que du conseil départemental, sera convoqué au SRPJ* de Montpellier. Accompagné de son directeur général et de celui des finances, les trois hommes seront entendus dans le cadre d'une plainte qu'ils ont eux-mêmes déposée en 2013, dans le cadre de l'affaire Pradille.

Un encombrant procès des années 95 dont le bailleur social public a encore du mal à se relever. Pour rappel : Claude Pradille, le président d'Habitat du Gard de l'époque, avait été condamné par le justice pour "faux et usage de faux, corruption, complicité d'escroquerie et subordination de témoin". Une longue liste de délits pour ce socialiste qui n'avait pas pu recouvrir les 1,5 millions d'euros de dommages et intérêts à Habitat du Gard. "Nous avions contacté un huissier qui nous avait fait état de l'insolvabilité de Claude Pradille", se souvient l'une de nos sources, lassée que cette affaire entache toujours Habitat du Gard.

Alors, pour se laver de tout soupçon, la structure a décidé de déposer plainte. Le but : savoir si Claude Pradille a organisé son insolvabilité en cédant, par exemple, certains de ses biens à ses proches ou en les vendant. "Si c'est le cas, Habitat du Gard peut entamer des poursuites", fait savoir cette même source.

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

8 réactions sur “AFFAIRE PRADILLE Le président d’Habitat du Gard Denis Bouad convoqué par la police judiciaire”

  1. gageons que cela terminera comme toutes les « affaires » ou de politiciens notoires sont mis en cause «  »responsable » » mais pas coupable ….ça devient lassant et ils s’étonnent qu’ils sont en perte de crédibilité …..

  2. Pour une meilleure connaissance de ce qui a poussé D. Bouad et Habitat du Gard à porter plainte, on peut lire avec profit le rapport de la chambre régionale des comptes sur Habitat du Gard (pages 37 à 41). On y découvre qu’Habitat du Gard a beaucoup attendu pour envoyer les huissiers de sorte que C. Pradille n’avait plus un sous pour rembourser les 1,5 M d’euros qu’il devait au moment où on les lui a enfin réclamés… Le Canard enchaîné s’était interrogé en avril 2013 (l’article a été mis en ligne sur un site local, en cherchant dans les images sur Google, on le retrouve facilement avec les mots-clés Pradille canard enchaîné) avec un article intitulé « un office HLM qui fait crédit ».

    Le lien vers le rapport de la chambre régionale (pages 37 à 41) : http://www.ccomptes.fr/content/download/63909/1540107/file/JF00138314_JF_INTERNET1.pdf

  3. A la lecture du doc effectivement on a l’impression que M.Pradille ai bénéficié de temps pour organiser son insolvabilité … Entre kamarada quand on s’aime on ne compte pas ! Tu m’étonnes c’est le pognon des autres.

  4. Ainsi donc Habitat du Gard a porté plainte… Mais en ayant fermé les yeux et ralenti la procédure, on lit bien dans le rapport de la chambre régionale qu’Habitat du Gard n’a pas fait tout ce qu’il fallait pour récupérer l’argent le plus rapidement possible. La question se pose donc d’une condamnation d’Habitat du Gard et de ses dirigeants : est-ce que le SRPJ pourra faire ressortir qu’il y a peut-être complicité entre les différents acteurs ? Peut-on croire que messieurs Bouad et Pradille ne se sont pas croisés durant cette longue période ?
    Et on attend que les autres dossiers sortent car les HLM du Gard ne nous ont pas encore tout révélé. J’aimerais qu’à l’occasion on nous fasse un rappel de tout ce que les élus socialistes du Gard se sont payés sur le dos des HLM. Pas moyen de remettre la main sur un article qui disait que les fonds avaient aussi servi à payer quelques campagnes électorales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité