A la unePolitique

EMPLOI La secrétaire d’Etat à la politique de la ville tente de rassurer les Alésiens

Myriam El Khomri, secrétaire d’Etat chargée de la politique de la ville. Photo : droits réservés.
Myriam El Khomri, secrétaire d’Etat chargée de la politique de la ville
Myriam El Khomri, secrétaire d’Etat chargée de la politique de la ville. EL/OG

Ce matin, Pôle Emploi a inauguré, en présence de la secrétaire d’Etat chargée de la politique de la ville, une nouvelle agence aux Près-St-Jean. Dans une période de hausse du chômage pour le bassin alésien, + 10 % en un an, Myriam El Khomri a appuyé les mesures conjoncturelles prises par le gouvernement sans évoquer le fond du problème.

A Alès, suite à la fusion de l’ANPE et des Assedic, depuis le 19 décembre, deux nouvelles agences Pôle Emploi remplacent définitivement les agences de Bruèges, Claris et le Rieu. Ces deux établissements sont situés près de la rocade et aux Près-St-Jean.

Dans le quartier ce matin, Myriam El Khomri, secrétaire d’État chargée de la politique de la ville, a inauguré « Alès-Gardon », en présence de nombreux élus locaux. « Les jeunes des quartiers populaires sont – à diplôme égal – deux fois plus nombreux à être inscrits au chômage que les autres, et à Alès, 36% de la population est concerné par la politique de la ville. Il faut retrouver un pacte de confiance avec les gens« , a répété Myriam El Khomri, avant d’énumérer une batterie de mesures, plus conjoncturelles que structurelles, pour booster les chiffres de l’emploi : « 30% de contrats d’avenir doivent être signés en 2015 contre 18% auparavant, ainsi que 13 000 contrats « starters« , destinés aux jeunes de moins de 30 ans issus des quartiers prioritaires et pris en charge à hauteur de 45% par l’État. Sans oublier le parrainage de diplômés issus des quartiers – qu’il faut doubler -, et la garantie jeune qui offrira un suivi renforcé à partir de septembre dans le Gard ».

Alès compte aujourd’hui 16 300 demandeurs d’emplois, soit 16,8 % de la population globale au 3e trimestre 2014 (+0,5 point sur un an). Pour faire face à ce chiffre en constante augmentation, 20 agents supplémentaires ont été recrutés à Pôle emploi en 2 ans, pour un total de 106 conseillers sur le bassin. « 10 d’entre eux sont dédiés aux demandeurs en difficulté sociale. Ils ont des portefeuilles de 80 personnes. Ceux qui gèrent des usagers autonomes ont entre 200 et 300 chercheurs d’emploi à la fois« , explique Philippe Blachère, directeur territorial de Pôle Emploi Gard-Lozère.

3 725 offres sur le bassin alésien ont été enregistrées en 2014. Les métiers les plus recherchés sont les magasiniers, préparateurs de commande, personnels de cuisine et femmes de ménage.

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Articles similaires

2 commentaires

  1. « Les métiers les plus recherchés sont les magasiniers, préparateurs de commande, personnels de cuisine et femmes de ménage »
    Vous n’êtes vraiment pas pour la promotion de la région !!!!!! même si ces métiers sont tout à fait honorables

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité