Actualités

NÎMES EN FÉRIA Ponce récolte deux oreilles au toro

Enrique Ponce sort par la porte des Consuls et triomphe dans les arènes de Nîmes. Photo : ville de Nîmes.
Enrique Ponce sort par la porte des Consuls et triomphe dans les arènes de Nîmes. Photo : ville de Nîmes.

Plaza de toros de Nîmes. 4ème de Feria. 11h30. Corrida Mixte. Beau temps. Arènes combles. Toros de Fermín Bohórquez pour le rejoneador Pablo Hermoso de Mendoza (bleu) et un panaché d’élevage pour Enrique Ponce (rouge sang/or/ parements blancs).

Pablo Hermoso de Mendoza entame la corrida matinale sur Napoleón, puis il monte Disparate dans le tercio de banderilles, qu’il pose très bien notamment al quiebro. Il poursuit avec le cheval  Icaro réalisant de belles choses face à un animal brave, doté d’une grande mobilité. Avec Pirata, Pablo Hermoso, place 3 courtes et tue son opposant avec efficacité et brièveté. Deux oreilles.

Face au 2ième toro de l’après-midi qui hésitait plusieurs fois à entrer et du Toril, Enrique Ponce connait quelques difficultés dans le 1er tercio avec un toro qui possédait plus de genio que de bravoure. Muleta en mains, le valencian se charge d’amadouer l’animal en régulant la charge de l’animal en le conduisant avec décision. Ponce termine d’une estocade entière en todo lo alto. Vuelta après pétition d’oreille.

Ponce salut son 2ième toro par des véroniques allurées et un quite par chicuelinas. Avec la flanelle dans le 3ième tercio, le toro semble détenir des qualités aussitôt exploitées par Enrique au centre du ruedo (piste) avec arte dans des séries templées sur chaque corne. Au final,, une estocade presque entière et plusieurs descabellos viennent à bout de l’animal. Saluts après aviso. 

Face au 4ième Mendoza sort avec le cheval Churumy pour placer 2 rejones de castigo en bonne place. Dans le 2ième  tercio, il monte Bermin, de couleur noir, d’une grande agilité. Puis avec Dali il pose deux banderilles avec précision. En suivant, il effectue des pirouettes dans les cornes d’un toro qui s’avère un bon collaborateur. Pirata revient à nouveau pour la pose de banderilles courtes dans peu d’espace et une paire posée à deux mains. Avec le rejon de muerte, il place à la 3ième rencontre une ½ lame à un toro long à s’effondrer. Silence.

Au cinquième toro, qui s’exprime avec violence au picador, il débute sa faena par le bas, puis  contraint, il subit la passivité d’un animal trop piqué. Face à l’immobilisme du toro et malgré de louables efforts en vain, Enrique porte une estocade entière. Silence.

Avant d’offrir le 7ième toro Enrique Ponce démontre de belles manières cape en mains face au 6ième  d’un comportement noble qu’il toréait au début par des  doblones. Son travail va crescendo. L’avis sonne avant son entrée à matar. Silence. 

A la fin de la corrida pour forcer le triomphe Ponce offre le sobrero (toro de remplacement), un animal noble auquel il réalise une grande faena construite avec des muletazos d’une lenteur extrême. Il tue le toro d’une estocade entière d’effet immédiat. Deux oreilles.

CHRISTIAN CARTOUX

Etiquette

Christian Cartoux

L'univers taurin et l'actualité Gardoise autour des aficionados, c'est ce que je vous propose de découvrir dans mes papiers, ouvrez l'oeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité