Actualités

SONDAGE Occitanie, nouveau nom de la future région Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées ?

Logo de la région Occitanie
Image DR
Image DR

Dans quelques mois, toutes les régions français vont fusionner entre elles. Le Languedoc-Roussillon est également concerné puisqu’il va se rapprocher de Midi-Pyrénées. Reste à savoir le nom que portera la nouvelle région. Officiellement, le nom des supers régions sera fixée avant le 1er octobre 2016 par un décret en conseil d’Etat.

Nos confrères de l’Express ont lancé une enquête auprès de ses lecteurs pour découvrir les préférences de dénomination. Plus de 18 000 réponses sont parvenues à l’hebdomadaire d’actualité. Pour notre future région, c’est le nom Occitanie qui est plébiscité avec 24% des votes. Midi-Roussillon et Languedoc-Pyrénées recueillent 8% des voix chacun. Il est important de préciser que les noms « Midi occitan », « Midi d’oc » et « Occitanie-Pyrénées » recueillent à eux trois 14% des voix.

On se rappelle qu’il y a plusieurs mois, le quotidien Midi Libre avait également lancé ce même type de sondage auprès de ses lecteurs. Occitanie avait remporté tous les suffrages avec plus de 40% des voix face à Pays d’Oc (29%) et Sud de France (30%).

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

11 commentaires

  1. Les catalans apprécieront 😉
    Plus sérieusement, le nom « Sud de France » me paraît approprié : il fait écho à la marque du Languedoc-Roussillon et sous-entend tout ce qui fait rêver dans notre territoire : le soleil, la mer, les montagnes, la douceur de vivre et les marchés. Bien mieux pour le tourisme et l’image de notre future grande région que le nom d’une langue qui ne parle qu’à ses afficonados !

  2. « Occitanie » fait référence à une identité. La langue Occitane n’est qu’un paramètre parmi tant d’autres de cette identité, lorsque l’on évoque « les exploits des Occitans » (=joueurs du TFC) face à telle ou telle autre équipe, ça ne signifie pas que lesdits joueurs parlent occitan ! ça signifie qu’ils habitent en Occitanie, puisqu’ils sont de Toulouse !

    Quand aux Catalans… N’oublions pas que ce sont les Catalans d’Espagne qui ont fait de l’occitan chez eux une langue officielle : l’identité Occitane, les Catalans l’apprécient, et même la défendent, ça ne les dérange pas de se savoir habitants d’une région qui assumerait son identité Occitane, sachant qu’il y a respect réciproque : les Occitans admirent profondément l’identité Catalane, il sera tenu compte de ladite identité dans une région Occitanie.

    Si on parle de marques… Il existe « L’Occitane en Provence », il existe le label « Pays d’Oc »… « Sud de France » ? trop nul, pas plus « anonyme » comme nom, aucun intérêt.

    1. Le constat est simple :
      – Quelques milliers de personnes à tout casser qui sont membres d’assos de défense de la culture occitane, avec seulement une poignée qui la parle encore.
      – Quasiment toute la grande région, et surtout les nouvelles générations qui se réclament du Sud, avec tout ce que ça sous-entend.
      Au XXIème siècle, nommer notre Région autour d’une langue morte, c’est pas un super symbole d’ouverture aux autres… Pour ma part, j’y verrais même une démarche sectaire. Sinon on peut remettre le dossier Septimanie sur la table?

    2. La future région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées reçoit chaque année des milliers de nouveaux habitants venant de tous horizons. Il faut leur offrir une histoire commune qui s’écrive au futur et non dans un passé lointain largement mythifié et qui n’est pas le leur, pas plus qu’il n’est celui de la grande majorité de la population actuelle (il suffit de regarder les patronymes sur l’annuaire pour s’en convaincre !). Un nom d’ouverture donc. Suggestion : Garonne-Méditerrannée, deux arcs de cercle ouverts sur l’extérieur – Méditerranée et Atlantique – tout en situant parfaitement géographiquement la région et reliant Pyrénées/Espagne et Massif-Central. Mais on doit pouvoir en trouver d’autres.
      La Révolution Française avait eu la sagesse de ne pas utiliser les noms traditionnels pour les nouveaux départements : le nationalisme c’est la guerre !
      L’identité c’est ce que chacun porte en lui et offre aux autres. Elle ne peut être qu’individuelle (sinon c’est le fascisme). Elle doit pouvoir évoluer.

  3. Le constat est simple : « Le Sud », c’est l’Occitanie (et un petit peu le Pays Basque et la Catalogne). Vous pouvez dire ce que vous voulez, c’est ainsi, que ça vous plaise ou non. Après, s’il y en a qui se disent « du Sud », c’est soit à cause d’un manque de culture générale, soit carrément par négationnisme. Il serait pitoyable de niveler vers le bas et faire de l’ignorance la base élémentaire (les gens ignorent qu’ils sont en Occitanie, « y’a qu’à appeler ça Le Sud »). Il est beaucoup plus grave de nier l’évidence en connaissance de cause (on peut se demander pour quelle raison, d’ailleurs ???). Fort heureusement, les sondages montrent que les gens sont beaucoup plus intelligents que ce que vous affirmez, puisque « Occitanie » est le nom le plus souvent évoqué (ce qui est logique). Envisageriez-vous de rebaptiser « le Sud-Est » la région PACA, « l’Ouest » la région Bretagne et « le Sud-Ouest » l’Aquitaine ? ce serait tout aussi ridicule. Prochaine étape, le Royaume-Uni débaptise l’Ecosse au profit de « Grand Nord » ? ça promet…

  4. L’Occitan, comme l’Occitanie ne sont qu’une invention du 19e siècle et de fait, n’ont jamais existé. Il n’y a que DES patois de langue d’Oc et le seul territoire correspondant approximativement (avec quelques territoires en plus à la marge) à la nouvelle région est…l’ancienne province d’Ancien Régime du… Languedoc. Auquel il sera bon d’ajouter…le Roussillon cher à notre feu Président Bourquin.

    1. Cher ami « Frédéric », il me semble que vous êtes un tantinet « brouillon » dans vos propos.
      Depuis le XIXème siècle, les régions de langue d’Oc se nomment Occitanie; cela fait aussi partie de l’Histoire.
      Et vous ne pouvez point nier que la conquête du Conté de Toulouse et autres possessions des Comtes de Toulouse, jusqu’à une partie de la Provence, mouvance toulousaine, se fît par les armes lors du génocide de la Croisade contre les Cathares. La France s’est construite avec le glaive, non avec des votes…
      Sans prétention aucune, je vous ferai aussi remarquer qu’il n’y a pas de « patois » mais des dialectes. Toute langue non-unifiée est dialectale. Ceci est vrai aussi pour le Catalan. Le Catalan du Roussillon, celui du Pays valencien et celui des Baléares, n’est pas exactement le même que celui de Barcelone. Et ne sont pas tout à fait les mêmes entre eux. Et ceci est valable pour toutes les langues de par le monde.
      Bien à vous.
      Eric de Schepper-Granier.

  5. « Occicatalanie » …. ou « Occitalanie »…, c’est plus simple.
    En même temps, c’est fédérateur par rapport à la catalogne.
    « Occitanie » tout court, personnellement, j’y suis très favorable aussi mais c’est vrai que c’est un peu réducteur et c’est oublier que l’Occitanie couvre tout le Sud de la France, jusqu’en Provence, en englobant toutes les nuances de patois d’oc que l’on rencontre, des Pyrénées aux Alpilles. Le terme « Occitanie » n’est pas plus récent que « Langues d’Oc » et il est tout aussi fédérateur, tout en étant plus court, plus facile et plus joli à entendre.
    Après, dire que l’Occitan est une langue morte, c’est faux, bien entendu. Que l’on parle de langue vernaculaire, soit, mais comparer l’Occitan (ou encore le, Catalan) au Latin ou au Grec, c’est un peu rapide ! L’Occitan n’a jamais eu la prétention de remplacer le Français bien entendu mais elle est inhérente à notre culture et les gens intéressés par notre région le sont par rapport à des critères qui ne sont pas seulement économiques ou climatiques. Si on doit niveler les cultures identitaires sous prétexte qu’on est au XXIème siècle, pourquoi ne pas détruire tous les sites touristiques ? après tout, ce ne sont que des survivances du passé, non ?

    1. Le nom « Occicatalanie » et les gentilés « Les Occicatalans » et « Les Occicatalanes » ont déjà été proposés par un lecteur de LA DEPECHE DU MIDI résidant à AUCH (Gers). Le journal a publié cette suggestion dans son édition du Gers du 15/12/2015. PAVEL, revendiquez-vous l’antériorité ? Merci de votre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité