ActualitésPolitique

GARD Le ministère de l’Intérieur confie une mission à Alexandre Pissas

Le vice-président du Conseil départemental Alexandre Pissas (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le vice-président du Conseil départemental Alexandre Pissas (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le vice-président du Conseil départemental Alexandre Pissas (Photo d’archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le conseiller départemental du canton de Bagnols et président du conseil d’administration du SDIS Alexandre Pissas a été chargé par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve d’une mission sur le « concept de sécurité civile. »

« La loi du 13 août 2004 a jeté les bases solides de la politique de la sécurité civile, explique le maire divers gauche de Tresques en préambule. Mais pour autant les passerelles et les outils n’ont pas été inventés, et on constate que le conseil de sécurité civile n’a pas prospéré dans l’esprit des gens. »

« J’agite tout le monde pour alimenter ma réflexion »

Alors face à ce constat, « ce que souhaite le ministre, d’ici le 15 décembre, c’est d’essayer de voir comment redonner force et vigueur au concept de sécurité civile, que chacun prenne conscience de cette notion de sécurité civile, que les gens comprennent qu’ils en sont acteurs, poursuit Alexandre Pissas. Et qui mieux que les sapeurs-pompiers peuvent aider dans cette tache ? »

La mission porte tant sur les risques domestiques, routiers, d’incendie, d’inondation ou encore nucléaires, autant de problématiques rencontrées par le Gard.

Après être allé place Beauvau en avril et de nouveau le 1er juillet pour fixer les modalités de sa mission, Alexandre Pissas a pris son bâton de pèlerin il y a trois semaines et a pris la route de l’Isère, de la Drôme et de l’Ardèche, avant de faire prochainement un tour dans les départements de la façade méditerranéenne.

« Je vais voir les préfets ou leurs directeurs de cabinet, les directeur des SDIS, les représentants des sapeurs-pompiers professionnels et volontaires et les présidents des conseils d’administration des SDIS, je les écoute et je leur demande ce qu’il faudrait faire selon eux pour faire pénétrer ce concept de sécurité civile », poursuit le vice-président du Conseil départemental, qui résume : « j’agite tout le monde pour alimenter ma réflexion. »

Une réflexion dont il compte tirer « deux ou trois idées forces », et qui sera remise en fin d’année au ministre de l’Intérieur.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

34 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Un commentaire

  1. ah la la, qu’est ce qu’il faut pas faire et proposer pour essayer de rassembler les troupes à gauche, remettre un peu d’ordre dans les ranges, et espérer gagner les prochaines élections …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité