ActualitésEconomie

GARD Mise en application de l’aide aux éleveurs

Source Wikipédia. DR
Source Wikipédia. DR

Suite à la décision du gouvernement d'étendre à l'ensemble des éleveurs l'aide à la trésorerie, la préfecture met en application cette mesure sous certaines conditions.

Tout d'abord, tous ne sont pas concernés par cette aide, mais seulement les éleveurs dont l'activité d'élevage représente au moins 50 % du chiffre d'affaires de l’entreprise agricole au titre d’une ou plusieurs activités d’élevage. Les conditions principales requises sont un taux d’endettement d’au moins 35 % ainsi qu’un taux de perte de l’excédent brut d’exploitation (EBE) d’au moins 12 % estimé par rapport à la moyenne olympique, c’est-à-dire en retirant la meilleure et la moins bonne année des 5 années précédentes ou, le cas échéant, par rapport à l’EBE de l’année précédente. La prise en charge des intérêts d’emprunts de l’annuité 2015 des prêts professionnels à long et moyen terme, dans la limite de 20 % (30 % pour les jeunes agriculteurs) est prévue, mais sont exclus les prêts contractés pour l’acquisition de terrains et les prêts dans le cadre du plan de soutien exceptionnel à l’agriculture (PSEA).

Les dossiers de demandes d'aides devront être déposés au plus tard le 30 septembre 2015 à:

                                                                Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Gard
Contact : christine.rouviere@gard.gouv.fr

 Les formulaires de demande et les notices explicatives sont à télécharger à partir du lien ci-après :

http://gard.gouv.fr/Politiques-publiques/Agriculture/Aides-agricoles/Aides-conjoncturelles/Elargissement-des-mesures-d-accompagnement-en-faveur-de-l-elevage

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

1 commentaire sur “GARD Mise en application de l’aide aux éleveurs”

  1. C’est d’un véritable plan Marshall qu’il faut pour notre ruralité, d’un plan structurel, d’une PAF -> politique agricole Francaise…d’une autre politique sur le fond.
    Les instances internationales, l’U.E, les accords tels TAFTA et TISA … servent les marchés financiers à travers l’industrie agroalimentaire.
    Le Front National propose une autre perspective pour notre ruralité -> construire une agriculture à la fois moderne, qui réponde aux besoins de tous tout en apportant une plus value à nos territoires en respectant l’environnement -> un beau défi.
    La France est un puzzle qui prend sa dimension avec toutes ses pièces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité