Actualités

SAINT-GILLES La 20e édition de la féria de la Pêche et l’Abricot, placée sous le signe de l’excellence !

castella. DR
castella. DR

Après le succès de l’édition 2014, l’empesa Toro Pasión propose en 2015 une programmation riche, variée et comparable aux affiches des grandes férias !

Samedi 22 août 2015 à 11 h, Classe pratique organisée en partenariat avec le Centre Français de Tauromachie de Nîmes, 4 becerros seront mis à mort au cours d’une competencia entre les élèves du CFT et ceux de l’école taurine de Madrid. Entrée gratuite.

Samedi 22 août 2015 - 17h30, Novillada, Découvertes et confirmations, 1er trophée « chaquetilla d’or » offert par les agriculteurs saint-gillois. Novillada d’ouverture de féria, non dénuée d’intérêt. Découverte, avec la présentation des novillos de la ganaderia française de San Sebastian, novillos de pure origine Jandilla et Daniel Ruiz ne manqueront sûrement pas d’offrir des opportunités de succès aux novilleros en présence. Confirmations par la présence de Joaquín Galdos, vaillant novillero triomphateur de la novillada de clôture de la féria saint-gilloise 2014 au cours de laquelle il avait coupé quatre oreilles. Il est sans doute aujourd’hui l’un des meilleurs novilleros du moment. Sa présence en tant que chef de lidia semble inéluctable. Ensuite, Pablo Aguado. Après un passage très réussi et remarqué en sans picadors, il avait notamment ouvert la grande porte des arènes de Séville, le jeune andalou a débuté cette année dans l’échelon supérieur à Olivenza et depuis il enchaîne les bons résultats. Protégé du matador Luisito, c’est un garçon qu’il faudra suivre. Avec Andy Younes, Triomphateur indiscutable en 2014 à Saint-Gilles pour avoir gracié l’un de ses opposants, l’empresa Toro Pasión lui avait promis une place dans la catégorie supérieure pour l’édition 2015. Andy est donc à l’affiche de cette novillada d’ouverture, un poste gagné grâce à la finesse de sa tauromachie et à son courage sans limite. Nul doute qu’il sera à la hauteur des espoirs qui sont placés en lui.

Dimanche 23 août 2015 - 11 h, Novillada sans Picador avec 4 becerros de la ganaderia Blohorn d’origine Domecq par Jandilla dont la devise et vert orange et blanc. C’est une becerrada intéressante qui se déroulera le dimanche matin de la féria. D’abord grâce à la présence du bétail de Blohorn, triomphateurs eux aussi l’an dernier pour leurs qualités, mais séduisante, grâce aux talents des apprentis novilleros engagés pour cette matinale, comme Thomas Ubeda, jeune espoir du Centre Français de tauromachie, remarqués par les professionnels par la finesse de sa tauromachie. Il sera accompagné d’Angel Tellez, de l’Ecole taurine de Madrid, qui fera sa présentation en France. Issu de la fameuse école Madrilène dirigée par les maestros El Fundi, Joselito et José Luis Bote dont il suit les conseils, il sera à suivre avec attention.

Dimanche 23 août 2015, 17 heures 30, Corrida de toros Grand et exceptionnel Mano à Mano avec 6 toros de la ganaderia El Pilar, origine actuelle : Aldeanueva, devise : vert et blanc. Ancienneté à Madrid : 30 juin 1991. Toros de la famille Fraile réputés pour leur noblesse et leur charge piquante qui transmettent de l’émotion. Présent dans les grandes férias, l’élevage d’El Pilar, fera sa présentation dans les arènes de Saint-Gilles pour : Sébastien Castella Star incontestée de la tauromachie, sa présence au cartel est une grande réussite, de plus en Mano à Mano et chef de lidia c’est un exploit pour les organisateurs.

Torero incontournable, auteur d’un début de saison fracassant, c’est avec un grand plaisir de retrouver Sébastien Castella à Saint-Gilles après ses grands triomphes de ce début de temporada. Né à Béziers le 31 janvier 1983 où il a pris l’alternative le 12 août 2000 des mains d’Enrique Ponce et de José Tomas, toros de Juan Pedro Domecq.

Temporada 2014 : 42 corridas, 48 oreilles. Face au biterrois, Alberto López Simón, révélé au grand public au cours d’une carrière de novillero de tout premier plan, est un jeune matador en pleine ascension. Il vient de triompher à Madrid le 2 mai dernier, coupant deux oreilles et sortant blessé lors d’une tarde qualifiée d’historique. L’opportunité qui lui est donnée de se produire aux côtés de Sébastien Castella, le madrilène avec son courage et l’authenticité de son toreo, aura à cœur de démontrer qu’il peut obtenir une place parmi les Figuras.

Né à Madrid le 26 novembre 1990, il prend l’alternative à Séville le 26 avril 2012 des mains de Morante de La Puebla et de José Maria Manzanares, toros de Nuñez del Cuvillo.

Temporada 2014 : 11 corridas, 25 oreillles, 2 queues.

Etiquette

Christian Cartoux

L'univers taurin et l'actualité Gardoise autour des aficionados, c'est ce que je vous propose de découvrir dans mes papiers, ouvrez l'oeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité