A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE – AS NANCY LORRAINE Le chemin des buts, c’est par là —–>

José Pasqualetti veut aller jusqu'au bout. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
José Pasqualetti  (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Ce samedi, à 14 heures, les Crocos affrontent l’AS Nancy Lorraine, équipe invaincue depuis le début du championnat. On ne peut pas en dire autant du Nîmes Olympique…

Tout le monde le dit, alors c’est forcément vrai, les Crocos jouent bien cette saison : « Ils ont des occaset bien plus que leurs adversaires », entend-on chez les supporters. Le « il y a du potentiel dans cette équipe », revient souvent aussi. Mais le bilan d’une équipe qui joue aussi bien que le Nîmes Olympique et qui a autant de potentiel, c’est un point sur neuf. Un nul et deux défaites en trois matchs. Alors, à titre exceptionnel, juste ce samedi, juste une fois, juste pour voir, si les joueurs de José Pasqualetti pouvaient jouer un tout petit peu moins bien mais gagner, on prendrait aussi. Ca se tente, non ?

Evidemment, il y a plein de raisons, plein de facteurs, plein d’excuses et autant d’analyses : un début de championnat compliqué avec deux matchs sur trois à l’extérieur, la réception d’un ancien pensionnaire de Ligue 1, le retard de huit points qui mine le moral des troupes… Et puis, ces fameux coups du sort avec ces pénaltys généreux sifflés par les arbitres. Et voilà que la 4ème journée de championnat fait que Nîmes se retrouve contre Nancy qui, jusqu’à hier soir, était premier au classement. De là à penser que les Nancéens ont réalisé un excellent début de championnat rien que pour embêter les Nîmois…

L’équation impossible : marquer à la seule équipe qui n’a pas pris de but

Les Crocos vont avoir à résoudre un sacré problème ce samedi : marquer au moins un but - ce qu’ils n’ont pas encore réussi cette saison - à une équipe qui n’en a pas encaissé - ce qu’elle a très bien réussi. Une équipe qui reste sur une victoire éloquente, chez elle, face à Brest (3-0), quand Nîmes perdait 2-0 en Bretagne. Evidemment, la pelouse n'étant pas la même, ce n’est pas comparable. Une équipe qui a gagné à Laval (0-1) quand Nîmes perdait (1-0) en Coupe de la Ligue. Mais, là aussi, ce n’est pas comparable. Si la pelouse était la même, Nîmes jouait en Coupe. Alors que Nancy, c’était en championnat. Ca ne saute pas aux yeux, mais c’est tellement différent…

Bref, les Crocos vont devoir faire sans Barillon et Maoulida et avec un Cissokho encore un peu court. Mais ils vont surtout devoir marquer, se battre, gagner et faire exploser un stade qui n’attend que la première victoire d’une longue série. Ca se tente, non ?

Les équipes :

Le groupe du Nîmes Olympique : Gallon, Michel, Cordoval, Elie, Harek, Marin, Renaut, Azouni, Bobichon, Briançon, Fabre, Sergio, Valls, Koura, Ripart, Savanier, Tchenkoua.

Le groupe de l'AS Nancy Lorraine: Ndy Assembe, Samba, Cétout, Cuffaut, Chrétien, Lenglet, Muratori, Maouassa, Aït Bennasser, Iglesias, Pedretti, Guidileye, Lusamba, Dalé, Robic, Hadji

Rencontre ce samedi, à 14h, au stade des Costières.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité