Actualités

PONT-SAINT-ESPRIT RD23: après les travaux, les parents d’élèves vont devoir changer leurs habitudes

La rue Albert-Camus comporte désormais une avancée à l'entrée du collège Notre-Dame (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La rue Albert-Camus comporte désormais une avancée à l'entrée du collège Notre-Dame (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« Ce sera mieux, mais comme c’est différent, ça induit des habitudes nouvelles. » A moins d’une semaine de la rentrée des classes, le maire de Pont-Saint-Esprit Roger Castillon et ses adjoints donnent le mode d’emploi de la RD23 « new look ».

Il faut dire que la rue Albert-Camus, portion urbaine de la RD23 qui mène à Saint-Paulet-de-Caisson, est un axe « sensible » : très fréquenté, il compte le collège Notre-Dame et ses quelque 300 élèves.

Une circulation régulée par des « feux intelligents »

Alors avec le passage à la circulation alternée induit par la construction d’un plateau devant l’entrée de l’établissement scolaire, ainsi que l’aménagement d’un nouveau trottoir, les choses risquent d’être un peu compliquées à la rentrée.

« Notre priorité c’est la sécurité des usagers, principalement des enfants », explique la première adjointe Claire Lapeyronie, avant de rappeler que cette portion est « limitée à 30 km/h. » « Avec 300 enfants, les sorties sont massives et on ne voulait pas que les enfants partent en courant et se retrouvent sur la route », explique le maire, justifiant la mise en place d’un plateau devant le collège.

La circulation y est donc désormais alternée par des « feux intelligents » : « des boucles au sol détectent les véhicules, ce qui signifie qu’il faut bien avancer jusqu’au feu », précise l’adjoint aux travaux Vincent Rousselot. Et pour ne pas engorger le giratoire situé à la sortie du pont médiéval, les feux donneront la priorité aux voitures circulant en direction de Saint-Paulet.

Deux semaines pour changer les habitudes

Les principaux concernés par ces changements sont les parents d’élèves : « il est impératif que les véhicules ne stationnent pas devant le collège, entre les deux feux, il va falloir déposer les enfants soit en amont, soit en aval, au square Léandri ou au niveau du pont SNCF. Les déposes-minutes devant le collège ne sont pas possibles », annonce Claire Lapeyronie.

De même, il est « hors de question au les parents d’élèves attendent leurs enfants dans leur voiture devant le collège pour la pause méridienne », poursuit la première adjointe. Quant aux cars, ils déposeront les enfants au niveau du pont SNCF et de la rue du Major Soler, à quelques dizaines de mètres de l’entrée du collège.

« Les habitudes passées sont à revoir », résume Claire Lapeyronie. Et les parents d’élèves vont devoir s’y faire : « dès mardi il y aura une présence de la police municipale pour faire de la pédagogie, dixit Vincent Rousselot. Ce sera pour les deux premières semaines, après on passera à la verbalisation. »

Lire aussi :

PONT-SAINT-ESPRIT Après 7 mois de travaux, la rue Albert-Camus entièrement nouvelle est arrivée

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité