ActualitésPolitique

GARD Vendanges : les politiques lèvent le coude

Le président PS du Département Denis Bouad et le président du groue dopposition au Département Laurent Burgoa. Photo : Coralie Mollaret.
Le président PS du Département Denis Bouad et le président du groue dopposition au Département Laurent Burgoa. Photo : Coralie Mollaret.

Dans le Gard, on ne tape pas sur le cul de vaches, mais on hume les effluves du marc de raisin des caves vinicoles. Ce matin, le président du Département, de la Région et de la Chambre d'agriculture ont visité plusieurs vignobles à l'occasion du début des vendanges.

La rentrée coïncidant parfaitement avec le début des vendanges, les responsables politiques et institutionnels se sont laissés tenter par le traditionnel tour des caves et des domaines. Le rendez-vous, organisé par la Chambre d'agriculture, le Département et la Région, connaît chaque année son petit succès. Preuve que la viticulture, avec ses 60 000 hectares de vignes, ses 700 vignerons indépendants et sa soixantaine de caves coopératives est l'un des principaux secteurs d'activités du Gard. D'ailleurs, on retrouve à la tête de certaines collectivités des exploitants agricoles : Denis Bouad, président du conseil départemental est issu d'une famille de viticulteurs blauzacois tout comme sa vice-présidente à l'agriculture, Françoise Laurence-Perrigot, qui exerce toujours son métier à Savignargues.

Et c'est justement à Savignargues que la délégation a fait escale ce matin pour visiter le domaine du Grand Chemin. Son propriétaire, Jean-Marc Floutier, n'est autre que l'un des créateurs de l'IGP Pays D'oc (indication géographique protégée). Avec son fils Emmanuel, les deux hommes sont fiers de faire visiter leurs nombreuses installations desquelles devront sortir d'ici octobre (fin des vendanges) 5 000 hectolitres de vin (40% de rosé et de rouge et 20% de blanc).

Un petit verre à la main (et une tranche de saucisson dans l'autre), les responsables politiques ont exprimé tout l'attachement qu'ils portaient à la filière. Une filière agricole qui, contrairement à sa cousine bretonne, se porte plutôt bien, même si les agriculteurs gardois ne le crieront pas sur tous les toits : "cette année, la saison des vendanges sera bonne. Nous avons eu du soleil du 12 juin au 12 aout puis de la pluie, c'est parfait", fait remarquer. Pourvu que ça dure.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité