ActualitésSociété

UN JOUR UN VILLAGE La première classe d’autistes du Gard ouvre à Uchaud

PLa première classe pour les autistes du Gard ouvre demain à Uchaud. Photo : Coralie Mollaret.
PLa première classe pour les autistes du Gard ouvre demain à Uchaud. Photo : Coralie Mollaret.

C'est une première dans le département : ce matin, sept enfants autistes âgés de 3 à 4 ans font leur entrée en maternelle, à l'école du Docteur Yves Liotard d'Uchaud (4 000 habitants). Cette classe adaptée est née de la volonté conjointe de l'ARS (Agence Régionale de Santé), de l'Éducation nationale et du village qui s'est porté candidat pour accueillir ces élèves. Atteints de troubles du développement, les enfants autistes présentent des difficultés pour communiquer et interagir avec leur environnement.

Principalement issus des environs de Nîmes, les sept nouveaux écoliers seront encadrés durant l'année scolaire par une équipe médico-sociale (psychologue, éducatrice spécialisée…) et par une enseignante qui dépend de l'Éducation nationale. Si une loi de 2005 garantit à tous les enfants handicapés d'intégrer les écoles de leur secteur, l'intégration des autistes dans ces environnements très structurés peut-être difficile.

Les enseignements dispensés à l'école d'Uchaud allieront l'apprentissage du programme de maternelle classique au travail sur le comportement afin que ces enfants puissent intégrer, par la suite, des classes dites "ordinaires"… Et bien vivre dans la différence.

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

5 réactions sur “UN JOUR UN VILLAGE La première classe d’autistes du Gard ouvre à Uchaud”

  1. Merci pour l’info.
    Titrer « …une classe d’autistes » manque singulièrement de respect vis à vis de ces personnes. Cette formulation laisse à penser qu’ils sont si différents des autres enfants qu’ils n’en sont pas. De la même manière on n’écrit pas : « une salle pour les handicapés », « un service pour les sidaïques », « Les cancéreux manifestent »…
    La formulation acceptable est « pour les enfants avec autisme » ou « porteurs d’autisme ».
    Merci.

  2. j’ai appris à l’école d’infirmière qu’un enfant ne pouvait être « classé » autiste qu’à partir de cinq ans. ça me choque de créer une classe d’autistes, comme une classe d’enfants précoces d’ailleur, ce qui n’a pas forcément l’éffet escompté…

    1. Les connaissances ont beaucoup évoluée ces dernières années et la France a enfin fait sortir l’autisme du champ de la psychanalyse. Un enfin peut désormais bénéficier d’un diagnostique dès l’âge de 2 ans. Plus la prise en compte de son autisme est précoce et plus la thérapie éducative est efficace.
      Votre commentaire semble indiquer votre profession ; je vous invite donc à effectuer une recherche « HAS diagnostique autisme » dans un moteur de recherche pour vous référer aux recommandations en vigueur :
       » À ce jour, le diagnostic de l’autisme est clinique. Le plus souvent, le diagnostic peut être établi à partir de
      l’âge de 2 ans. Il repose sur un faisceau d’arguments cliniques recueillis dans des situations variées par
      différents professionnels. Il est associé à une évaluation des troubles et des capacités ainsi qu’à la recherche
      de maladies associées. Il se fait en collaboration avec la famille. »

    2. Enseignante et maman d’enfant précoce je suis tout a fait en désaccord avec vous: il serait temps aussi de reconnaître que les enfants précoces ne fonctionnent pas comme les enfants ordinaires et qu’il est nécessaire que des classes leur soient réservées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité