A la uneEconomie

ALÈS La première pierre « d’un lieu unique en Europe » est posée

Pose de la première pierre du campus par Damien Alary, Max Roustan et Bruno Goubet. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
Pose de la première pierre du campus par Damien Alary, Max Roustan et Bruno Goubet. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

Cet après-midi, de nombreuses personnalités étaient présentes sur le site de Croupillac pour poser la première pierre du campus scientifique de l'école des mines.

Le nouvel ensemble verra le jour à l'horizon 2018. Le projet, de grande ampleur, est découpé en plusieurs tranches. Il s'agit d'abord de construire un premier bâtiment dédié à l'apprentissage, qui fera cohabiter une halle mécatronique, des salles d'enseignement, des bureaux pour les enseignants-chercheurs et les équipes de formation. Ensuite, un « hub créativité », consacré à des actions de recherche innovantes, sera créé au centre du campus. Cette bâtisse se différenciera des autres par sa forme et sa toiture arrondie. Enfin, de larges jardins seront aménagés tout autour, sur un site entièrement piétonnisé. « Nous voulons faire des espaces confortables, conviviaux et stimulants pour l'esprit pour que cet endroit devienne le lieu de tous les possibles », explique l'architecte Emmanuel Nebout.

Cet après-midi, le directeur de l'école des mines Bruno Goubet, le président de l'agglomération Max Roustan, le président de la Région Damien Alary , le préfet Didier Martin ont posé symboliquement la première pierre « de ce futur lieu unique en Europe » en présence des députés Fabrice Verdier et William Dumas, du sous-préfet Olivier Delcayrou, des conseillers régionaux et départementaux mais aussi des enseignants de l'école. Tous se sont donnés rendez-vous dans trois ans, pour poser la dernière pierre du campus dont le coût s'élève à 17 millions d'euros.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

1 commentaire sur “ALÈS La première pierre « d’un lieu unique en Europe » est posée”

  1. au lieu de poser la première pierre max la menace devrait se renseigner sur le fonctionnement du docteur orl et regarde son CV sur internet d’autres part les mensonges du directeur et son impolitesse envers les patients
    quand aux problèmes d’eau froide qu’il nous explique pourquoi elle est a 28 degrés et non a 35° comme cherche a l’expliquer son ami golfeur nous savons savons que le srvices IORL vas disparaître pour ne laisser la place qu’aux rhumatisme et au sois disant bans décontractant fait avec l’eau de la ville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité