Actualités

RECYCLAGE Ce qui va changer pour les habitants du Gard

eco-emballage

En 2014, chaque habitant de la région Languedoc-Roussillon a trié 47,3 kg d’emballages ménagers, des performances en nette progression par rapport à l’année précédente (+ 3,1 %). Pour continuer de développer le geste de tri, ce sont 9 collectivités qui ont été sélectionnées dans le cadre du plan de relance du recyclage d’Eco-Emballages. L’objectif : replacer le tri au cœur des villes et simplifier le geste de tri.

Fin 2014, Eco-Emballages lançait son plan de relance du recyclage pour développer les performances des collectivités locales en visant deux enjeux prioritaires : l’amélioration de la collecte (là où les performances sont inférieures à 40 kg/hab) et le recyclage de tous les emballages plastiques.

Sur la région Languedoc-Roussillon :

- 5 collectivités, regroupant 250 000 d’habitants, ont été retenues pour relancer la collecte en habitat collectif. Objectif : recycler 3 500 tonnes d’emballages supplémentaires, soit un taux de progression de 2,8 %.

- 4 collectivités ont également été sélectionnées pour l’extension des consignes de tri à tous les emballages plastiques. D’ici fin 2016, ce sont plus de 880 000 habitants qui pourront enfin trier tous leurs emballages en plastique.

 

En Languedoc-Roussillon, la relance de la collecte sélective est en marche pour 250 000 habitants

La région Languedoc-Roussillon compte 5 collectivités lauréates et 6 projets pour augmenter le geste de tri: Nîmes Métropole, Montpellier Méditerranée Métropole, Béziers Méditerranée, Alès Agglomération et le SMICTOM Ouest Audois. Grâce à ces projets, 250 000 habitants auront désormais accès à un dispositif de proximité optimisé.

A titre d’exemple, sur l’Agglomération d’Alès, 40 conteneurs (20 pour les emballages légers et 20 pour les emballages en verre) seront intégrés au sein de quartiers prioritaires d’habitat collectif dont certains n’étaient pas dotés en dispositif de tri.

Deux projets de Nîmes Métropole ont également été retenus pour améliorer le tri du verre. Ce sont 13 communes de l’Agglomération qui passeront d’une collecte en bacs à une collecte en colonnes à verre. Ce changement permettra d’améliorer la qualité du dispositif ainsi que du verre collecté et d’optimiser les coûts. Par ailleurs, le dispositif d’apport volontaire pour le verre sera audité, optimisé et densifié sur les communes de Nîmes, Garons, Saint-Gilles et Saint-Manduel. Ces améliorations permettront une progression de 15 % des tonnes sur le territoire de l'Agglomération et une augmentation du parc actuel de 520 colonnes d’environ 30 %.

De plus, l’accès à l’information étant clé sur le geste de tri, tous ces projets seront soutenus par une communication de proximité : de l’affichage et des flyers sont prévus pour rappeler les consignes de tri aux habitants ; ainsi que le déploiement d’ambassadeurs du tri et la mobilisation des relais.

D’ici fin 2016, Eco-Emballages et les 5 collectivités lauréates visent comme objectif plus de 3500 tonnes d’emballages supplémentaires, soit 1.4 kg/hab. de plus. À partir de 2016, 1 habitant sur 3 de la région pourra trier ses emballages plastiques

 

Sur la région Languedoc-Roussillon, 4 centres de tri et leurs bassins de tri associés, soit plus de 880 000 habitants, ont été sélectionnés pour l’extension des consignes de tri :

* Dans le Gard, ce sont le Sitom Sud Gard (syndicat de traitement autour de Nîmes), le Sitdom du Gard Rhodanien (syndicat de traitement autour de Bagnols-sur-Cèze et Pont-Saint-Esprit) et le centre de tri Valréna, situés à Nîmes qui ont été sélectionnés. 360 000 habitants, soit 52% de la population du département, pourront trier tous leurs emballages plastiques d’ici fin 2016.

* En Lozère, le SDEE (Syndicat Départemental d'Electrification et d'Equipement de la Lozère) a été retenu. La totalité du département, soit 80 000 habitants, passera ainsi en consignes de tri élargies à tous les emballages plastiques grâce à la modernisation du centre de tri Environnement 48 (Mende).

* Enfin, en Pyrénées-Orientales, le SYDETOM 66 (Syndicat Départemental de Transport de Traitement et de Valorisation des Ordures Ménagères et déchets assimilés des Pyrénées-Orientales) ainsi que le centre de tri Cydel à Calce ont été sélectionnés. Ici aussi, la totalité du département pourrait passer en consignes de tri élargies, soit 440 000 habitants

 

Eco-Emballages accompagnera financièrement et techniquement les centres de tri pour l’amélioration de leurs équipements et organisations pour trier les films, automatiser le tri des différentes résines et adapter les conditions de travail des opérateurs.

Fin 2016, ce sont au total plus de 880 000 habitants qui pourront enfin trier tous leurs emballages en plastique. Une étape importante dans la simplification du geste de tri.

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité