A la uneActualitésSociété

LE PORTRAIT Good morning Vauvert

Responsable de lantenne, Dominique Peyre oeuvre pour une radio sociale et formatrice. Photo DR.
Responsable de l'antenne, Dominique Peyre (au centre) oeuvre pour une radio civique et formatrice à Vauvert.
Photo DR.

La radio est depuis longtemps le grillon du foyer mais elle est aussi un symbole de liberté, de résistance et d'une vision du monde qui est peut-être au plus proche de la réalité sans fioritures.

Dominique Peyre est un gars un peu à part. Le personnage dans son studio aquarium nage bien comme un poisson dans l'eau mais c'est sur l'antenne de Radio Système qu'il semble se transformer en Homme pour aller pêcher les meilleurs morceaux de la vie.

Radio Système est une radio simple, associative, basée à Vauvert et émettant à 25 kilomètres à la ronde sur 93.7 fm. La radio a plusieurs missions, elle est composée d’une quarantaine de bénévoles et dépend de l’association Rives, du centre social de Vauvert.

"Il y a plusieurs actions mais disons que nous couvrons la zone de diffusion directe autour de Vauvert. On peut aussi nous retrouver sur Internet avec la possibilité de podcaster nos émissions" évoque le responsable de l'antenne Dominique Peyre. "Donner la parole aux habitants et aux association, c'est notre mission. Nous devons assurer un service qui concerne tous les habitants et nous faisons donc plusieurs ateliers différents selon les âges des auditeurs".

 

Des émissions par tous et pour tous

Une émission avec les élèves du collège est faite entre 12h et 14h. Ils travaillent une semaine et passent l’émission la semaine suivante. Pour les jeunes adultes de 16-25 ans qui n’ont ni qualification ni diplôme, la radio organise des ateliers. "Nous les faisons aller sur le terrain, rencontrer des personnes éclectiques et faire des reportages qu’ils mettent après sur les ondes. Il y a 13 jeunes et les ateliers sont organisés deux fois par semaine" brosse le responsable.

Mais la radio n'arrête pas là ses actions en faveur de tous. Le projet « citoyenneté et radio » est en relation avec la Préfecture, initie les jeunes à la radio, les sensibilise aux médias et aux nouvelles technologies. L'activité est jeune mais peine à démarrer, il n’y a que 6 élèves ce trimestre. "Pour les adultes, nous faisons des émissions sur le quartier, dans le cadre du contrat de ville, avec les habitants faisant partie du Conseil citoyen. On essaie de mettre en valeur les actions du quartier grâce à cette émission mensuelle où chacun peut apporter sa pierre à l'édifice de manière variée".

Qui dit radio dit forcément musique. Radio Système est là aussi créative en laissant la part belle à des coups de cœur plutôt qu'à des coups de "com". "Nous passons de la musique actuelle la majorité du temps. Il n’y a aucun profil commercial, les jeunes choisissent eux-mêmes leurs playlists et finalement, c'est assez varié et intéressant. Nous faisons aussi de la promotion en faveur des artistes locaux avec une émission et tous les soirs. Enfin, un DJ mixe en direct tous les soir, en tout, ils sont une vingtaine!".

 

De l'universel à l'ultra-local

Radio Système semble s'ouvrir au plus grand nombre tout en restant sereinement dans l'ultra-local. En terme d'émissions, il y a un choix plus qu'honorable et les cases sont très largement remplies ce qui amène la radio a diffuser 24h/24h. Territoire, culture, scolaire, traditions,social, emploi... Et bien entendu les informations via une repique d'RFI.

Dernière facette en date de cette radio, trois CDs et un travail de mémoire et sur la ville. "Vauvert est passée de 3600 habitants en 1946 à près de 12000 aujourd’hui. Les Cévenols, les Italiens, les Espagnols, les Pieds Noirs puis les Maghrébins vinrent tour à tour peupler la ville qui grossit ainsi lors de chaque décennie. 13 témoignages réunis par Alexis, un jeune Vauverdois en service civique à la radio l'année dernière, sont autant de documents exceptionnels pour les générations futures. En épisodes audio de 20 minutes, ils seront diffusés sur Radio Système et devraient faire l’objet d’un coffret. En attendant, nous remettrons les fichiers aux archives communales et départementales" conclut Dominique Peyre.

Anthony Maurin

anthony.maurin@objectifgard.com

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité