ActualitésPolitique

NÎMES Pour faire des économies, l’Agglo se dote de bus articulés

Yvan Lachaud, président UDI de Nîmes Métropole. Photo : Thierry Allard / Objectif Gard.
Yvan Lachaud, préident de Nîmes Métropole. Photo : Thierry Allard / Objectif Gard.
Yvan Lachaud, préident de Nîmes Métropole. Photo : Thierry Allard / Objectif Gard.

C'est dans un "bus accordéon" que le président UDI de Nîmes Métropole Yvan Lachaud a organisé, mercredi, sa conférence de presse préliminaire au conseil d'agglomération qui se tiendra ce mardi à 18 heures au Colisée. Cette démarche, insolite, visait également à annoncer l'achat de onze bus articulés Mercedes-Benz (4,3 millions d'euros) qui circulent depuis le 2 novembre à Nîmes. L'élu centriste ne s'en cache pas. À l'image de l'agglomération nantaise qui s'y est mise, elle, en début d'année, le choix de ce véhicule a pour objectif de faire des économies : "la nécessité de maîtrise des coûts impose de dégrader la fréquence de certaines lignes. Avec la seule utilisation des bus standards, certaines lignes seraient devenues saturées", précise l'élu centriste. D'une capacité de 177 places (148 debout et 29 assises), le véhicule peut transporter beaucoup plus de personnes qu'un véhicule standard. Selon l'agglomération, en l'absence de véhicules articulés, il aurait fallu injecter 230 000 euros pour l'achat de nouveaux véhicules standards. D'ici 2016, la DSP (Délégation de service publique) émise par l'Agglo prévoit l'achat de 17 bus articulés.

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

3 commentaires

  1. Soit une dépense de 4,3 millions d’euros pour faire des « économies » en diminuant les fréquences, donc le service aux usagers.
    Selon l’article sans cet « investissement » de 4,3M€ il aurait fallu dépenser 260 000€!!

  2. Aucun avantage pour les usagers, nous n’avons pas besoin de plus de places dans un bus mais de plus de bus. Pour l’instant, il y a 20 minutes d’attente entre deux bus, souvent en l’absence d’un bus nous attendons 40 minutes. Si le cadencement est porté à 30 minutes entre deux bus, il faudra souvent attendre 1 heure pour voir arriver un bus articulé. Dépenser tout cet argent pour un service dégradé, je n’appelle pas cela un progrès.

  3. on fait des économies sur les transports publics et on veut créer une police inter municipale inutile qui va couter , quelle cohérence de cette droite nîmoise?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité