A la uneActualitésSociété

ATTENTATS DE PARIS Endeuillés, les Nîmois se recueillent en silence

Photo : Coralie Mollaret.
Photo : Coralie Mollaret.
Grâce à Internet et aux réseaux sociaux, quelques centaines de personnes se sont rassemblées devant les Arènes pour se recueillir et ce, malgré l'état d'urgence. Photo : Coralie Mollaret.

Seuls quelques cris pour clamer son amour de la liberté, son attachement à la France et ses valeurs occidentales. Malgré l'état d'urgence et l'annulation d'une manifestation lancée sur Internet, les Nîmois ont répondu présents en fin d'après-midi, devant les Arènes. Si le rassemblement après les attentats de Charlie Hebdo (12 morts) avait donné lieu à davantage de démonstration, celui des attentats de Paris (129 morts) a suscité de la retenue. La Marseillaise, chant guerrier par excellence, n'aura pas brûlé les lèvres de la grande majorité des Nîmois qui réalisent doucement que leur pays est en guerre. Au centre de la foule, des enfants accompagnés de leurs parents allument des bougies, déposent des fleurs et des dessins. Sur une feuille de papier canson sont griffonnés quelques notes de musique, un stade de foot et un bar. Le regard dans le vide, Sandrine et son amie Élisabeth sont silencieuses. Elles concèdent simplement ces mots : "nous devions être là, c'est tout". En retrait, Pauline est également dans la réserve. Enseignante dans une classe de CM2 à Caissargues, la Nîmoise n'a pas de théorie préconçue sur les attentats de Paris : "demain, nous ferons respecter une minute de silence en classe. Je vais ensuite exposer à mes 24 élèves les faits, les auteurs et les mesures de protection mises en place par le gouvernement, comme l'état d'urgence et le renforcement des contrôles aux frontières". Endeuillée, il est impossible aujourd'hui de prédire les conséquences sociales du 13 novembre dans la société nîmoise. Une société qui reste, pour l'heure, silencieuse et digne.

Photo : CM.
Photo : CM.

Lire aussi : NÎMES EN IMAGES Le rassemblement pour Charlie Hebdo hier soir

JE SUIS CHARLIE Près de 30 000 citoyens dans les rues de Nîmes

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité