A la uneActualitésInsolitePolitique

DÉPARTEMENT Les vrais montants des subventions attribuées aux syndicats

Le conseil départemental du Gard. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Le conseil départemental du Gard. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Le conseil départemental du Gard. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Après le rejet des subventions accordées aux syndicats, les conseillers départementaux et le président du Département, lui-même, se sont emmêles les pinceaux sur la somme exacte des crédits rétorqués… 

Les élus connaissent-ils vraiment leur dossier ? C'est la question que l'on peut se poser après le cafouillage autour du montant des subventions accordées par le Département aux huit organisations syndicales. Souvenez-vous : à la rentrée, la polémique sur le rejet de ces crédits par l'opposition enfle. Dans un contexte de majorité relative, l'opposition est parvenue à bloquer l'attribution de 150 000 € (chiffre avancé à Objectif Gard par le Bon Sens Républicain)  aux syndicats. Débat par voie de presse, invectives et autres argumentaires sur la bonne gestion de l'argent public. Personne ne prend le soin de vérifier dans la délibération n°604 du 9 juillet la véracité de ce montant.

Face à ce spectacle, les syndicats se font discrets : il faut dire que depuis deux ans, leurs crédits fondent comme neige au soleil (97 000 euros en 2013 et 75 400 euros en 2014), alors si la tendance peut s'inverser… Quant au président du conseil départemental, cette somme l'a visiblement convaincue, puisqu'il l'a répétée dans une interview à nos confrères de La Gazette !

Seulement : s'ils avaient consulter le rapport 604 du 9 juillet, les conseillers départementaux se seraient aperçus que l'on ne retrouve pas la moindre trace de ces 150 000 euros. Le montant des subventions accordées est exactement de 59 987 €, réparti en fonction de la représentativité de chaque organisme syndical :

- 15 206 pour la CGT

- 11 622 pour la CFDT

- 9 139 pour FO

- 7 082 pour l'UNSA

- 5 712 pour la CFTC

- 5 661 pour CFE/CGC

- 5 565 pour l'Union Solidaire

Même si l'on prend en considération les subventions des autres organismes (Fédé 30, Fédébon et Swelia) inscrits dans la délibération 606, on arrive à une enveloppe globale de 73 487 € ! Bien loin des 150 000 € avancés. Si l'erreur est humaine, le plus comique dans l'histoire est que le seul à avoir alerté sur ce chiffre erroné est le collaborateur du Bon Sens Républicain, Anthony Belin. Ce même Anthony Belin que certains aimeraient mettre à la porte…

Lire aussiDÉPARTEMENT Le collaborateur du Bon Sens Républicain sur la sellette

GARD Les syndicats privés de subventions par le Conseil départemental

DÉPARTEMENT Rabotées de 10%, les subventions des syndicats reviennent à l’ordre du jour

Coralie Mollaret

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

8 commentaires

  1. voilà l’incompétence des élus… Un seul homme trouve la faille, tente de rétablir la vérité et on le fait taire et veut le virer. allez comprendre mdr

  2. et bien c’est peut-être pour cela qu’on vire Mr Belin ! il est trop intelligent et d’un niveau bien supérieur à celui des Républicains(GARDOIS je précise)ses capacités font de l’ombre aux incompétents qu’ils sont ! donc il vont vite le remplacer par bon un toutou qui se pliera bien docilement aux directives de la mairie de Nîmes

  3. Anthony Belin connaît les chiffres des dossiers ? Ça ne m’étonne pas, il bosse bien et sait exactement de quoi il cause !
    En tout cas, si les bruits qui courent sur le limogeage d’Anthony Belin sont fondés, ce serait une grossière erreur de la part de Burgoa. Son collaborateur est intelligent et compétent. Burgoa se priverait d’un cerveau d’exception et son groupe ne s’en remettrait pas car le ciment de leur groupe c’est justement ce jeune collaborateur ! La droite la plus bête du monde, vo

  4. Anthony Belin connaît donc les montants des subventions aux syndicats et les élus, à commencer par Denis Bouad et au moins un Républicains (que par pudeur on ne nomme pas, mais dont on pourrait très bien imaginer qu’il serait le président de groupe…), ne le connaissent pas ?
    Ce n’est pas très étonnant !
    D’une part, parce qu’Anthony Belin, que j’ai eu la possibilité de côtoyer sur un dossier, est très compétent et bosse ses dossiers, et que d’autre part, parce que les élus se perdent souvent dans des discours sans vraiment donner l’impression de travailler les dossiers.
    Il paraît que le bon sens républicain veut se débarrasser d’Anthony Belin ? A mon sens, il ferait une erreur colossale car ce jeune collaborateur est le ciment du groupe, celui qui lui donne une visibilité, une cohésion. En cas de départ de Belin, je doute que leur groupe tienne longtemps car le rôle même de chef de Burgoa serait mis à mal.

  5. Des génies ces élus. Ils veulent plus d’un collaborateur qu’il leurs fait de l’ombre tant ils sont incompétents. Nous voulons une vraie droite !!

  6. On a vraiment la droite la plus bête du monde !!!! Je suis en colère entre la réaction sur les attentats où on sombre dans le pathétique et là où on prouve qu’on ne connaît pas les dossiers et qu’on écoute pas le brillant collaborateur comment voulez vous prétendre gagner le département ? Des minables !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité