A la uneActualitésEconomieSociété

REGIONALES L’Economie au centre du grand oral

Le grand oral de lUPE30 interrogeait les têtes de listes gardoises pour les futures élections régionales. Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)
Le grand oral de lUPE30 interrogeait les têtes de listes gardoises pour les futures élections régionales.
(Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)

L’économie est un des grands enjeux des prochaines élections régionales. L’Union Pour l’Entreprise du Gard organisait son troisième grand oral et invitait les têtes de liste gardoises à débattre sur le sujet.

"Nous jouons notre rôle, nous faisons tourner l’économie et vous nous présentez vos programmes. Le débat est important car les enjeux sont gros avec la fusion des Régions et il est nécessaire que les entreprises soient impliquées en amont car le combat économique ne se gagnera pas sans elles" lançait Éric Giraudier, patron del’UPE30, en guise d’ouverture à ce grand oral.

Les participants : Jean Miclot (EXD), Christophe Cavard (ECO), Jean Isnard (DLF), Vincent Bouget (EELV-FDG- NGS-POC-ERC), Nelly Frontanau (PS-PRG-MRC) qui représentait Damien Alary, Eric Doulcier (DVG), Christophe Rivenq (LR-UDI-MoDem-CPNT) et Yoann Gillet (FN) qui représentait Julien Sanchez.

Deux minutes par personne et pas une seconde de plus. C’était la file d’attente, le ticket de rationnement de la présentation très condensée du programme des potentiels élus. Puis, les questions ouvertes. Dans l’assemblée, des politiques avec leurs représentants, des chefs d’entreprises mais aussi des chefs d’entreprises sélectionnés pour leur question. Plusieurs sujets lancés à la volée : la loi NOTRe, les pôles de compétitivité, le nucléaire, les transports et les lycées...

En résumé, verbatim

Jean Miclot:

"Il faudra faire des économies en faisant un moratoire sur les distributions des subventions, réviser les mesures d’assistanat et faire baisser le train de vie de la Région. Le tourisme et les transports scolaires sont également des priorités" ; "Maintenir le nucléaire est une bonne chose si on développe les autres énergies" ; "les lycées sont sous-employés, pas besoin d’en construire de nouveaux, il suffit d’exploiter correctement ceux déjà en place, c’est une catastrophe!"

Christophe Cavard:

"La loi NOTRe doit être prolongée mais ses dispositifs doivent être suivis pour voir leur utilité. Et pour cela, il faut travailler avec les entreprises" ; "le nucléaire n’a pas d’avenir même avec des projets soi-disant propres ! Ces projets coûtent des centaines de millions d’euros en études et d’autres centaines en réalisation. Donner cet argent à l’industrie verte créera des emplois" ; "non, la gare de Manduel n’est pas finalisée ! Aucun des grands partenaires n’a encore mis l’argent…"

Jean Isnard:

"Lutter contre le gaspillage, le chômage et l’insécurité. La fusion comporte des risques car nous allons être 500000 chômeurs dans cette future Région. Il n’est pas possible d’avoir une activité saine sans sécurité" ; "les transports entre les centres-villes et les gares qui seront à l’extérieur poseront problème" ; "la formation passe par l’alternance mais il faut faire attention aux lieux de résidence des lycées afin qu’ils ne soient pas trop éloignés de leur lieu de travail ou d’études".

Vincent Bouget:

"Nous avons un constat lucide, il faut faire autrement, c’est la récession et pour s’en sortir, l’emploi et l’égalité des territoires, sont prioritaires" ; "le sujet du nucléaire est sensible. Nous devons aller vers un mix énergétique dans l’immédiat mais le projet doit être porté par la puissance publique" ; "Créer des phénomènes de coopération plutôt que de la concurrence dans notre future Région" ; "la gare de Manduel n’est pas encore confirmée, il faut faire des choix, c’est la noblesse de la politique. Nos forces ferroviaires sont aussi le Cévenol, la rive droite du Rhône, la ligne Alès-Bessèges à réactiver…"

Nelly Frontanau:

"Une grande Région, c’est un petit pays. Il faut de l’ambition pour l’équilibre de territoires, pour créer des outils en faveur de l’emploi et pour oser tout ça" ; "l’aménagement du territoire entre Toulouse et Montpellier doit être amélioré, nous devons continuer avec des projets d’envergure" ; "Dix lycées seront construits et notre travail sur la formation et l’apprentissage se poursuivra également"

Eric Doulcier:

"Le citoyen est libre, il avance avec sa créativité. Il faudra remettre l’entreprise au cœur des choses" ; "l’écologie doit être au centre de la commande publique et il faut débattre du nucléaire car il est nécessaire d’aller vers une transition énergétique. Le nucléaire sera comme le Concorde, au premier accident, tout s’arrêtera, la population n’acceptera pas que cela continue" ; "Avec ces nouvelles gares, c’est aberrant mais il faudra mettre plus de temps pour s’y rendre qu’auparavant et 45% de la future Région est en zone montagneuse, ça n’arrange rien au problème !"

Christophe Rivenq:

"Le développement économique est la priorité de la liste et de nos concitoyens. Il faut faire le contraire de ce que l’on fait depuis 2004 dans cette Région. Seuls les chefs d’entreprise peuvent créer de l’emploi" ; "Il faut un aéroport international Nîmes-Montpellier. La piste de Nîmes peut être rallongée ce qui permettrait de recevoir un autre trafic, plus important. Pour les gares de la LGV, j’étais pour une gare entre Nîmes et Montpellier mais les choses semblent actées…" ; "il faut des lycées de taille moyenne, spécialisés avec des filières économiquement porteuses"

Yoann Gillet:

"Notre projet est responsable, réaliste et plein de bon sens. Le territoire n’est pas équilibré correctement, il faut libérer les énergies créatrices d’emploi et aménager le territoire selon notre identité et notre culture" ;"Il fallait mettre l’argent des Parc Régionaux d’Activités Economiques aux pôles économiques"; "la gare de Manduel est un désastre ! A Garons, elle avait toute sa place au sein d’un pôle multimodal, ça aurait relancé l’économie".

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité